La Villa des mystères
( 1 )
de Federico Andahazi
aux éditions Folio SF ,
collection SF
Genre : Fantastique

Auteurs : Federico Andahazi
Couverture : Eric Scala
Traduction : Claude Bleton
Date de parution : janvier 2004 Inédit
Langue d'origine : Espagnol
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 151
Titre en vo : Las Piadosas
Cycle en vo : Guin Saga
Parution en vo : janvier 1998

Lire tous les articles concernant Federico Andahazi

Un pur régal… qu’il ne faut cependant pas laisser à la portée de toutes les mains.

Psychiatre argentin d’une quarantaine d’années, Federico Andahazi nous offre ici son deuxième roman : une merveille de fantastique gothique. Après L’Anatomiste chez Robert Laffont, La Villa des mystères avait d’abord été publiée aux éditions Métailié.

Andahazi revisite un moment célèbre de l’histoire du fantastique

Lord Byron, Claire Clairmont, John Polidori, Percy et Mary Shelley vont passer quelques jours à la Villa Diodati sur les berges du lac Leman. Pour tromper leur ennui, et entre deux parties de jambes en l’air, ils vont se lancer un défi devenu célèbre : rédiger le récit fantastique le plus sombre de l’histoire.

Polidori, en plus d’être le valet de Lord Byron, est la tête de turc du groupe. Il souffre des mesquineries autant que de devoir rester dans l’ombre du célèbre poète. Il décide donc de participer à ce concours auquel il n’a d’ailleurs pas été invité pour prouver à tous qu’il est aussi bon écrivain qu’eux. Lorsqu’un soir il trouve une lettre en rentrant dans sa chambre, il pense tout de suite à un autre tour pendable de ses compagnons. Cette lettre, première d’une longue série va changer le cours de son existence…

EXCELLENT  !

Federico Andahazi nous offre ici un petit bijou gothique émaillé d’humour noir. Il donne une version originale et passionnante du mythique défi littéraire qui donna naissance (comme le dit aujourd’hui la légende) au célèbre Frankenstein. Par moment très érotique, à la limite de la pornographie, ce court roman se lit d’une traite avec le plus grand plaisir. On regrettera cependant que l’auteur - apparemment emporté par son élan - se soit pris les pieds dans le tapis pour La Dame de Pique (1833) de Pouchkine dont la date ne semble pas correspondre. Néanmoins, que cette réserve ne vous retienne pas, La Villa des mystères est LE roman fantastique qu’il faut avoir lu.

Xavier Vernet

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.