La folle rencontre de Flora et Max
de Coline Pierré et Martin Page
aux éditions L’École des loisirs ,
collection Medium
Genre : Littérature générale
Sous-genres :
  • Récit intimiste

Auteurs : Coline Pierré , Martin Page
Date de parution : novembre 2015 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 208
Age minimum : 12 ans
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Coline Pierré ou Martin Page

La chronique écrite d’Adrien, 12 ans.

Les auteurs
 
Coline Pierré et Martin Page vivent ensemble près d’Angers (c’est la folle rencontre de Coline et Martin…).

Martin Page est né en 1975, . Il écrit des livres jeunesse et adultes. Il a écrit des livres comme « On s’habitue aux fins du monde » (2003), « Je suis un dragon » (2015) ou « L’art de revenir à la vie » (2016) Il a reçu le prix du Roman Ouest France pour « Etonnants voyageurs » en 2010.

Née en 1987, Coline Pierré a grandi en Alsace, elle a vécu à Paris et à Nantes. Elle a créé avec Martin Page une petite boutique en ligne d’objets sérigraphiés et de livres faits maison. Elle écrit et dessine des livres pour enfants, comme « L’immeuble qui avait le vertige » (2015) , « Ma fugue chez moi » (2016). Elle écrit également pour les adultes.


L’histoire

 
Max, 17 ans, a des crises d’angoisse et ne peut sortir dehors. Il décide de communiquer avec une personne qui se trouve dans une situation similaire. C’est ainsi qu’il décide d’envoyer une lettre à Flora, une fille qui était dans son lycée et qui est détenue dans une prison pour jeunes. 

Ils sympathisent grâce à leur échange épistolaire. Ils se racontent leur vie, leur situation, leur handicap. Qu’ont-ils fait pour en arriver là ? Finiront-ils par se rencontrer ?

Mon avis
 
Il y a peu d’action dans ce roman épistolaire, mais nous nous intéressons très vite à leur vie, à ce qui les a conduits à être dans leur situation : Pourquoi Flora est en prison ? Pourquoi Max a-t-il des crises d’angoisse ? Nous passons avec intérêt d’une lettre à l’autre. Les personnages sont attachants. Leur histoire est émouvante. Flora n’est pas totalement responsable de ce qui lui est arrivé…

Max a de l’humour, mais ses blagues ne sont pas toujours drôles. Leur dialogue n’est pas particulièrement original, mais il est sincère et il les rapproche peu à peu et nous sommes nous-mêmes séduits par cette relation à distance, de plus en plus intime. 

Le roman se lit vite. Le lecteur passe un bon moment.
 

Adrien Nottola


chroniqueur(se) ado.