La première peau
( Le chant des runes 1 )
de Sylvain Runberg et Jean-Charles Poupard
aux éditions Glénat ,
collection Grafica
Genre : Fantastique
Sous-genres :
  • Enquête
  • Esotérique
  • Polar
  • Policier

Auteurs : Sylvain Runberg
Dessinateur : Jean-Charles Poupard
Couleurs : Johann Corgié
Date de parution : janvier 2016 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 48
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Sylvain Runberg ou Jean-Charles Poupard

À Stockholm, une inspectrice de la police criminelle et un archéologue tombent sur une série de meurtres étranges semblant venir de lointaines légendes. Dans une atmosphère noire venue du froid, une sombre enquête côtoie des phénomènes qui pourraient bien être surnaturels…

Sylvain Runberg, scénariste, a écrit près de 50 albums de bande dessinée dans tous les genres, de la science-fiction au thriller en passant par l’aventure historique. Il a notamment écrit l’adaptation BD de la célèbre série Millenium de Stieg Larsson. Chez Glénat sont parus la série Konugar puis l’Ombre des Shinobis, Sonar et maintenant le Chant des Runes. Jean-Charles Poupard est dessinateur et illustrateur diplômé de l’école des arts supérieurs de Nantes. Sa première série fut Jack l’Éventreur sur un scénario de François Debois, et il a dessiné le cinquième tome des Maîtres Inquisiteurs chez Soleil.
 
Eva Sundström est inspectrice à la police criminelle de Stockholm. Lorsqu’elle enquête sur la disparition d’une pop star, d’étranges runes dessinées au sang sont retrouvées dans sa loge. Afin d’en savoir plus, Eva fait la rencontre de Josef Worg, un archéologue spécialisé dans la civilisation Viking et la mythologie scandinave. À mesure que l’enquête avance, ces deux personnages que tout oppose vont devoir travailler de concert pour faire la lumière sur cette affaire qui pourrait bien être plus complexe qu’elle n’en a l’air…
 
Polar du grand nord
 
Le chant des runes, c’est avant tout l’ambiance des polars noirs à la nordique. Dans la veine de Stieg Larsson, on y retrouve une Stockholm plongée dans la nuit et le froid, cette ambiance noire et glaçante propre à ces univers de thriller scandinaves. Eva Sundström rappelle ces policiers plongés dans leur travail, un poil anti-héros que l’on retrouve dans beaucoup de thrillers. Célibataire endurcie, la jeune femme de 34 ans se contente d’aventures d’une nuit sans remords et se consacre la journée à son travail.
 
Cette ambiance se retranscrit parfaitement dans le dessin et les couleurs de l’album. On y retrouve les rues de Stockholm dans la neige, des tons gris, bleutés et rouges, une ambiance pesante et surnaturelle qui sert le scénario de La première peau à merveille.
 
Fantastique surnaturel
 
Mais La première peau n’est pas seulement un polar à tendance thriller. À travers l’étude de ces runes Viking, et le deuxième personnage principal de l’histoire, l’archéologue Josef Worg, le lecteur plonge dans un environnement de légendes et de croyances anciennes.
 
Les éléments fantastiques sont bien intégrés dans ce premier tome introductif, qui amène l’enquête peu à peu du meurtre ritualisé à de possibles explications moins conventionnelles. Celui qui s’attendait à un polar réaliste sera peut-être surpris par les touches fantastiques de l’histoire, mais l’univers de la mythologie scandinave se fond à merveille dans l’ambiance noire et pesante de ce thriller.
 
La première peau est le premier tome de cette nouvelle série Le chant des runes. L’enquête présentée ici est prévue en deux tomes et l’univers est très accrocheur pour les amateurs de thrillers matures, d’ambiances glaçantes et de fantastique mâtiné de légendes anciennes. Les personnages sont prometteurs et ce premier tome est une belle introduction à cette nouvelle série en pays scandinave.
 

Florie Vignon

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.