Le Calice du dragon
de Lucius Shepard
aux éditions Le Bélial ,
collection Kvasar
Genre : Fantasy

Auteurs : Lucius Shepard
Couverture : Nicolas Fructus
Traduction : Jean-Daniel Brèque
Date de parution : mai 2013 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 272
Titre en vo :


Achetez-le en numérique !

Lire tous les articles concernant Lucius Shepard

Retour vers le Dragon Griaule !

Après plusieurs livres traduits dans les années 1980/1990, Lucius Shepard connaît une sorte de renaissance en France ces dernières années, sous l’impulsion des éditions du Bélial. Il y a deux ans, on avait pu découvrir Le Dragon Griaule, un recueil de nouvelles se déroulant autour d’un gigantesque dragon mort ou endormi et constituant une montagne pour les humains vivants à proximité. L’idée était assez géniale et le développement était savoureux. Nous voici donc de retour dans cet univers avec Le Calice du Dragon, se déroulant avant Le Dragon Griaule et proposé ici en avant-première mondiale, la version française du livre paraissant avant la version en anglais...
 
Jeune homme ambitieux avec idée lumineuse...
 
Rosacher est un jeune homme passionné par le sang du dragon Griaule. Très vite il découvre qu’il peut être transformé en une sorte de drogue sans addiction qui sublime la réalité. Le succès est immédiat. Très vite il acquiert une fortune considérable et commence à susciter interrogation et jalousie, notamment de la part du conseil municipal et de son représentant Jean-Daniel Brèque...
 
Réflexion sur le pouvoir.
 
Lucius Shepard est un auteur important des littératures de l’Imaginaire. D’abord parce que le sien, d’imaginaire, est assez unique, fruits de ses voyages et de sa vie de journaliste, et marqué par l’Amérique du Sud. Ses engagements et ses réflexions en font un écrivain très intéressant à suivre. Avec Le Calice du Dragon, il nous propose une sorte de réflexion sur le pouvoir, à la fois économique, religieux et politique, le tout sous un angle assez caustique. Ses images sont également très fortes. On a déjà évoqué celle de ce dragon endormi dont le corps fait une montagne. Dans Le Calice du Dragon, l’utilisation de son sang pour en faire une drogue a de quoi titiller l’imaginaire. Et ce n’est pas la seule...
 
Son style est également très agréable, avec une sorte de fluidité qui nous permet à nous lecteur de se laisser prendre avec facilité par l’histoire. Et puis les petits clins d’œil sont aussi assez savoureux, comme celui d’avoir fait de son traducteur Jean-Daniel Brèque, l’un des personnages de ce roman, preuve du lien qui est en train de se construire entre Lucius Shepard et la France.
 
Au final la magie de Griaule opère toujours dans ce Calice du Dragon et qu’on ne saurait que trop vous recommander. C’est un ouvrage de fantasy original et intelligent. Voici la preuve de la richesse de ce genre qui a encore beaucoup à dire. Et Lucius Shepard tout particulièrement...

Jérôme Vincent

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.