Le Cercle de Patmos - Première partie
( Arcanes 4 )
de Boyan Kovasevic et Sébastien Damour
aux éditions Delcourt
Genre : SF

Scénariste : Jean-Pierre Pécau
Dessinateur : Boyan Kovasevic
Couleurs : Isabelle Rabarot
Date de parution : avril 2005 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 46
Titre en vo : 1

Lire tous les articles concernant Boyan Kovasevic ou Sébastien Damour

Le bon rythme

Walter Duncan est appelé à l’aide par le FBI pour enquêter sur un tueur en série qui décapite ses victimes. Le FBI a demandé à Stargate de lui fournir une aide pour l’enquête. Les signes semés par le meurtrier ramènent Walter à l’époque de sa démission de la police, après la mort de son partenaire dans des circonstances mystérieuses. Le tueur semble être un joueur d’arcanes très particulier..

Une équipe qui gagne

Jean-Pierre Pécau est né à Paris dans le 18ème. Des études d’histoire le mènent à deux années de professorat comme maître auxilliaire, mais lassé du système, il décide de changer de voie. Il travaille ainsi pour une société d’importation de jeux de rôles. Simultanément, il participe à la rédaction des premiers numéros du journal Casus Belli. Suivent cinq années de travaux multiples et divers ; il pose ensuite un pied dans le milieu de la télévision où il écrit des scénarios de séries. La bande dessinée l’accueille par le biais d’un projet de jeu de plateau qui ne se fera pas. Il en profite alors pour proposer la première mouture de Zentak, puis une autre saga : Nash élaborée en compagnie de Damour. Jean-Pierre Pécau travaille actuellement sur plusieurs autres scénarios et participe à la réalisation de cédéroms d’entreprise. Avec Arcanes, il renoue avec le jeu grâce à un scénario passionnant qu’il décline avec son autre série Arcane Majeur.

Boyan Kovacevic vit et travaille en Serbie. Il publie depuis 1980 aux Etats-Unis et en Belgique. Il a collaboré avec Joe Kubert, Bane Kerac et Martin Lodewijk et réalise les séries Frank Filter et Aaron.

Toujours une aussi bonne idée de base qui se poursuit

Avec ce tome, la série prend enfin son rythme d’un album par an. Avec cette fréquence, les auteurs vont développer plus rapidement l’univers des arcanes. La série rentre véritablement dans l’univers réel, avec au départ une enquête quasi normale qui s’inscrit rapidement dans l’univers des manipulateurs de cartes. Le dessin de Kovacevic n’est pas facile d’approche. J’ai toujours un peu de mal avec les premières pages. Quant au scénario, rien à dire on est dans une série qui part pour rester dans les annales.

Thomas Ryngel

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.