Le Dragon réincarné et Le Jeu des Ténèbres
( La Roue du Temps 5 )
de Robert Jordan
aux éditions Pocket ,
collection Fantasy
Genre : Fantasy

Auteurs : Robert Jordan
Couverture : W. Siudmak
Date de parution : mars 2001 Inédit
Langue d'origine : Anglais UK
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 1
Titre en vo : 1

Lire tous les articles concernant Robert Jordan

La Roue du temps avance à deux vitesses, entre les rééditions de Pocket et les inédits des éditions Rivages.

Le soir de la fête de Bel-Tine, qui marque l’arrivée du printemps, Rand al’thor et son père sont en route pour les trois rivières. Une fois là-bas, ils font la rencontre de Moiraine, une Ae sedaï, une femme capable de canaliser le pouvoir unique, et de Lan, son lige. Devant écourter la fête, ils rentrent à leur ferme qui se trouve à quelques kilomètres du village. Hélas, en chemin, ils se font attaquer par des trolloques et des évanescents. Ces entités démoniaques sont à la solde du grand ténébreux qui veut tuer Rand et deux de ses amis : Mat et Perrin. Ces trois garçons sont en fait des Tav’reen, des êtres capables d’influencer le destin et l’un d’eux est le dragon réincarné qui devra tuer le grand ténébreux. Moiraine décide alors de les emmener à Tar Valon, la ville des sedaï.

On s’était donné rendez-vous à la pierre de Tear…

Leurs mésaventures les obligeront à se séparer. Perrin va se découvrir la possibilité de parler avec les loups, Mat va tomber malade après avoir volé un poignard dans une ville maudite et Rand continuera sa fuite à travers tout le pays. Quant aux filles, elles poursuivent leur voyage vers Tar Valon, rejointe par Elayne, la princesse héritière du trône.

Apres avoir soufflé dans le cor de Valère que tout le monde recherche, lors du combat contre les troupes du grand ténébreux, Mat est emmené à la tour blanche de Tar Valon pour y être guéri de la malédiction du poignard. Durant sa convalescence, l’Amyrilin charge Egwene, Ninaeve et Elayne, devenues toutes trois des Ae sedaï, de découvrir où se sont enfuies les Ae sedaï rebelles et ce qu’elles ont volées. Pendant ce temps, Rand, guidé par des voix, est parti vers la ville de Tear et Perrin, Lan, Moiraine et Loiail, un ogier, suivent ses traces ainsi que des Réprouvés au service du ténébreux. En chemin, ils rencontrent Faile qui est partie en quête du cor de Valère. Elle décide de les suivre car elle pense qu’ils peuvent la conduire à son Graal personnel. En fait Rand va à Tear pour accomplir une partie de la prophétie et récupérer Callendor, l’épée de feu. La pierre de Tear sera le lieu de leurs retrouvailles.

Longue… mais intéressante…

Voici une saga longue…..Elle est pourtant intéressante mais Robert Jordan aurait pu réduire certains passages. Toutefois l’univers est très bien décrit et le fait d’avoir réparti la réalisation d’une prophétie sur trois garçons au lieu d’un seul comme on le voit souvent est une très bonne idée. En effet cela permet une plus grande diversité au niveau des capacités des différents enfants élus par le destin. Bref, malgré l’inégalité des différents tomes et grâce à la simplicité de l’écriture, on prend plaisir à lire ce grand cycle à conseiller seulement aux " fanas " de ce genre littéraire. Et il leur faudra s’armer de courage. Il compte aujourd’hui huit tomes et n’est pas encore achevé.

Pierre Demetz

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.