Le Fils de la Lune
( Golam 1 )
de Nicolas Sauge et Sylvain Dos Santos
aux éditions Le Lombard
Genre : Fantasy

Scénariste : Sylvain Dos Santos
Dessinateur : Nicolas Sauge
Date de parution : avril 2015 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 48
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Nicolas Sauge ou Sylvain Dos Santos

Harry Potter et Pokemon chez les Mille et une Nuits

Sylvain Dos Santos est un auteur producteur né en 1979. Il démarre sa carrière dans la publicité en tant que concepteur rédacteur mais très rapidement, il décide de vivre de sa passion et devient auteur de programmes jeunesse. Golam est son premier projet BD, sur lequel il travaille avec Josselin Azorin-Lara au scénario. Ce dernier a toujours été passionné par la BD, et a fondé l’association Nekomix, où il fait ses premières armes en tant que scénariste BD amateur. C’est à partir de 2009 qu’il signe ses premiers albums de BD en professionnel, avec Nicolas Sauge notamment, qui fait ses débuts à Paris dans plusieurs domaines, de l’illustration à l’animation en passant par la publicité, avant d’en venir à la bande-dessinée.

Un jeune voleur et des alchimistes

Le monde de Naïtoo est parcouru par une énergie que seuls les alchimistes sont à même d’utiliser. Ils peuvent la transformer en n’importe quel élément, mais aussi en êtres fabuleux, les Golams. Pour devenir un maître alchimiste, une seule solution : intégrer la prestigieuse école d’alchimie d’Hikmadrassa !

Le jeune Mehdi est un voleur que rien ne destinait à intégrer la fameuse école, mais un extraordinaire enchaînement de circonstances le lui permettra...

Un premier tome plein de vie

Ce premier volet pose les bases de l’univers : un jeune héros aux mystérieuses origines, et qui aspire à quitter le giron d’un maître tyrannique. Son périple lui fera rencontrer ceux qui deviendront certainement des amis, ainsi que de futurs rivaux... un récit classique en somme, qui évoquera Harry Potter sur bien des aspects, avec son école magique et son jeune héros au passé obscur ! L’originalité tient dans un univers coloré et bon enfant, et au fait que le décor se place en Orient, ce qui change des canons habituels de la fantasy. Les petits animaux qui accompagnent les héros feront plaisir aux amateurs de Pokemon et autres séries du même genre, puisqu’ils ont la particularité de pouvoir évoluer, et qu’on retrouve le principe du duel de monstres en arène.

Le dessin offre un design de style manga, avec des visages très expressifs. Les personnages sont très marqués, notamment au niveau vestimentaire, on les distingue sans peine les uns des autres. Les décors sont soignés, même s’ils manquent de détail. Le tout contribue au dynamisme du récit, qui se dévore d’une traite. Action et humour sont au rendez-vous ! Série classique dans le fonds comme dans la forme, Golam ne manque cependant pas d’atouts : elle se distingue par son univers oriental, et ce premier opus offre une aventure sympathique et haute en couleur. Les plus jeunes devraient apprécier !
 

Tony Sanchez

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.