Le Horla et autres contes fantastiques
de Guy de Maupassant
aux éditions Flammarion ,
collection Etonnants Classiques
Genre : Fantastique
Sous-genres :
  • Contes

Auteurs : Guy de Maupassant
Date de parution : août 2014 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Recueil
Nombre de pages : 160
Age minimum : 12 ans
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Guy de Maupassant

La chronique écrite d’Adrien, 12 ans.

L’auteur

Guy de Maupassant est un romancier français du XIXème siècle. Il est né en 1850 et mort en 1893 à Paris. Il est l’auteur de nombreuses nouvelles réalistes, comme « Boule de Suif » et de contes fantastiques, comme « Les contes de la bécasse » ou « Le Horla ». Son œuvre a principalement été publiée entre les années 1880 et 1890.

Il s’est intéressé très tôt à la psychiatrie en suivant les cours du Professeur Charcot à la Salpêtrière. A la fin des années 1880, il sombre lui-même dans la folie.

Les contes
 
La principale nouvelle est « Le Horla ». Dans son journal intime, le narrateur dit qu’il ne se sent pas bien, qu’il ressent une étrange présence autour de lui. Au fur et à mesure, son état s’aggrave. De plus, cette présence mystérieuse se manifeste en buvant le lait posé sur la table la nuit. Un autre jour, le narrateur voit une rose s’arracher toute seule devant lui. Pensant à un être suprême, invisible, il décide de se protéger en blindant sa porte, mais cela risque de ne pas suffire…
 
Dans « Un fou ? », un certain Jacques Parent se sent étrange depuis quelques temps, il pense qu’il a fusionné avec un être mystérieux…

Dans « Lui ? », un homme annonce à son ami qu’il va se marier, mais pas par amour, mais pour ne plus être seul, car quand il est seul, il voit un étrange personnage assis dans son fauteuil…

Dans « La peur », des hommes parlent de la terreur sur un bateau. Un homme raconte deux moments de sa vie où il a connu la vraie peur : dans le désert, à cheval, et dans une forêt, où il rencontre un garde-chasse persuadé que sa victime, tuée deux ans plus tôt, va revenir pour le tuer. 
 
Dans « La main d’écorché », Pierre raconte à son ami comment il a acquis la main écorchée d’un célèbre criminel, mais cette main va le poursuivre…
 
Dans « Qui sait ? », le narrateur raconte, depuis sa maison de santé, comment ses meubles se sont enfuis de sa maison…

Mon avis
 
J’ai bien aimé « Le Horla ». Il y règne un étrange sentiment de paranoïa. On se demande s’il existe réellement un être surnaturel ou si le narrateur est devenu fou. Le fait que nous lisions son journal laisse penser qu’il lui est arrivé quelque chose. L’atmosphère est « agréablement » stressante, avec du suspense. 

On retrouve la même ambiance paranoïaque dans les autres contes, qui sont malheureusement trop courts. Tout tourne autour du fantastique et de la folie. Quand l’auteur choisit la folie, il choisit le réalisme : l’histoire surnaturelle est plausible puisque le narrateur ou le personnage principal est fou. Mais, parfois, les deux pistes restent possibles à la fin.

La lecture des nouvelles est un peu différente quand on sait que Maupassant est devenu fou…

Si vous avez envie de passer de petits moments d’angoisse agréable…
 
Les contes sont bien écrits et peuvent être lus à partir de douze ans.
 

Adrien Nottola


chroniqueur(se) ado.