Le Maître du Haut Château
( 1 )
de Philip K. Dick
aux éditions J’ai lu ,
collection Science-Fiction
Genre : SF

Auteurs : Philip K. Dick
Date de parution : avril 2001 Inédit
Langue d'origine : Anglais US
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 1
Titre en vo : 1
Cycle en vo : Guin Saga

Lire tous les articles concernant Philip K. Dick

La réédition de l’un des grands romans de Dick

Philip K. Dick est un auteur de science fiction hors normes de par les sujets abordés dans ses livres. Né en 1928 à Chicago, il meurt en 1982 d’une crise cardiaque. Il a à son effectif plus d’une soixantaine de nouvelles et de nombreux romans dont certains ont été portés à l’écran comme Blade Runner ou Total Recall. C’est en 1962, après 7 ans de dur labeur, qu’il publie Le Maître du Haut Château, livre qui recevra le prix Hugo. Ce livre nous décrit un monde plutôt étrange.

Un melting pot de personnages...

La Californie, de nos jours. Monsieur R. Childan ouvre son magasin d’antiquité comme tous les jours. Il attend comme à l’accoutumé ses premiers clients, les premiers Japonais qui viendront fouiner dans les parages à la recherche de babioles symbolisant le vieux rêve américain...
Au petit matin, Franck Frink a lui du mal à se lever. Il sait qu’il va travailler pour la dernière fois à l’usine car il est renvoyé. Il devra donc se présenter à la CJT, la Commission de Justification des Travailleurs, dirigée par les Japonais...
Monsieur Nobuske Tagomi est en train de lire le cinquième livre du YI KING ou le livre des transformations pour savoir comment commencer sa journée car depuis des millénaire ce livre fait partie de la culture japonaise...
Quant à monsieur Baynes, il arrive à Los Angeles par la fusée interplanétaire de la Lufthansa en provenance de l’Europe dirigée avec une poigne de fer par l’Allemagne et le troisième Reich...

Les Allemands ont gagné la Seconde Guerre mondiale...

Comme vous le voyez, l’histoire se passe bien sur Terre mais dans une réalité bien différente. En effet, dans cette réalité, c’est en 1947 qu’a eu lieu la capitulation des Alliés devant les forces de l’Axe. Alors qu’Hitler a imposé une dictature à l’est des Etats-Unis et sur tout le vieux continent, l’ouest fut attribué aux Japonais. Dans ce décor réglé comme une horloge par les oscillations divinatoires du YI KING, nous suivons les déambulations de divers personnages qui a priori n’ont strictement rien à voir entre eux et qui pourtant, par leurs actions apparemment insignifiantes, vont faire évoluer cette réalité.

En trame de fond, une rumeur circule alors que le dernier dictateur de l’Allemagne vient de mourir. Cette rumeur provient d’un livre écrit par un homme vivant dans un haut château, un auteur de science fiction, parlant d’une réalité où les Alliés remporteraient la victoire en 1945... Ce livre est interdit à la vente et pourtant il se répand comme un feu de paille ; ce qui va pousser Juliana Frink à découvrir la vérité : quelle est la vraie réalité ?

Un chef d’oeuvre...

Ce roman est vraiment excellent. Non par l’histoire en elle-même qui n’est pas si captivante que ça mais beaucoup plus par l’idée qu’elle véhicule. A savoir : la notion de réalité. Qu’est-ce qui est réel ? Existons-nous par nous-mêmes ou ne sommes-nous que la concrétisation de l’imagination littéraire du Maître du Haut Château ? Cette question est d’autant plus dure à résoudre que l’un des personnages va glisser d’une réalité à l’autre et entr’apercevoir notre réalité. Alors ?...

Pierre Demetz

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.