Le Manuscrit interdit, tome 2
( Le Manuscrit interdit 2 )
de Roberto Dal Pra’ et Paolo Grella
aux éditions Delcourt
Genre : Polar
Sous-genres :
  • Esotérique

Auteurs : Roberto Dal Pra’
Dessinateur : Paolo Grella
Date de parution : juin 2009 Inédit
Langue d'origine : Italien
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 56
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Roberto Dal Pra’ ou Paolo Grella

Une suite dans la continuité

Roberto del Pra’ au scénario et Paolo Grella au dessin poursuivent dans ce deuxième volume (inédit) les pérégrinations de l’anthropologue américain Egon Bauer et de sa fille, dans la continuité du premier tome. Le mélange de polar, d’aventure et d’ésotérisme dans une région du monde encore à bien des égards mystérieuse, donne une histoire somme toute classique mais bien menée.

Des complots se font jour

Egon Bauer poursuit son voyage vers Srinagar, ville du Cachemire. C’est là que la thèse selon laquelle Jésus Christ aurait séjourné au Tibet sous le nom de Yus Asaf se précise, remettant en cause le principe même de la résurrection. Dès lors, l’anthropologue américain est pourchassé par des officiers de l’armée chinoise et par des hommes en noir, opposés à toute ré-interprétation de l’histoire de Jésus.

Un aspect fantastique plus prononcé

De simple histoire d’un chercheur américain ayant soif de connaissance, le récit glisse de plus en plus vers le fantastique, tout en gardant un pied dans la réalité.

L’aspect ésotérique prend davantage d’ampleur et des complots se font jour. La guerre froide est toujours bien présente en arrière-plan, la Chine voyant dans les recherches du professeur un moyen de saper l’ennemi américain. Ce deuxième volume développe davantage le personnage du chercheur qui glisse lentement de son assise scientifique et occidentale vers un mysticisme plus proche des régions qu’il parcourt.

Le dessin, notamment les couleurs, contribuent à renforcer le côté désuet et ancien du récit, lui donne un aspect irréel qui colle parfaitement au ton de la série, qui baigne entre rêve et réalité, pragmatisme et mysticisme. L’aspect ésotérique est bien présent mais n’est pas étouffant au point de décrédibiliser le scénario.

Sur un thème qui se prête bien aux complots et autres machinations, une série sympathique qui vaut surtout pour son atmosphère particulière et de magnifiques dessins. Les amateurs de complot devraient y trouver leur compte, et les autres passer un bon moment.

Tony Sanchez

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.