Le Meilleur des mondes
( 1 )
de Aldous Huxley
aux éditions Pocket
Genre : SF

Auteurs : Aldous Huxley
Date de parution : janvier 2002 Inédit
Langue d'origine : Anglais US
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 282
Titre en vo : 1
Cycle en vo : Guin Saga


Achetez-le en numérique !

Lire tous les articles concernant Aldous Huxley

"Oui, c’est bien là votre manière. Se débarrasser de tout ce qui est désagréable, au lieu d’apprendre à s’en accommoder."

Le Meilleur des mondes est un roman de science-fiction devenu aujourd’hui un grand classique. Ecrit en 1932, par Aldous Huxley, il aborde les thèmes de la dictature, du clonage, de la taylorisation, de l’aseptisation de notre société... Un roman surprenant d’actualité, car écrit avant l’arrivée au pouvoir du nazisme, et du clonage de la brebis Dolly. Aldous Huxley imagine une société développée qui s’appuie sur la génétique et le clonage pour conditionner et contrôler les individus.

Vers un monde parfait

Dans un futur lointain, les hommes naissent dans des éprouvettes et sont conditionnés tout le long de leur vie au bonheur artificiel. Ils sont répartis en plusieurs groupes suivant leur fonction dans la société : alpha, bêta, delta... Seule la caste supérieure n’est pas représentée par des clones. Ils prennent des drogues à longueur de journée, l’hygiène est mot d’ordre. Tout est conditionné : loisirs, nourriture, mort... Ils ne savent pas ce qu’est un parent (injure), n’ont pas peur de la mort (conditionnés dès leur enfance) et ne connaissent pas l’amour ou la fidélité. La passion, la tristesse, la solitude, la religion sont totalement proscrites car elles amènent le malheur et la souffrance.

Dans une réserve, vivent encore des "sauvages". Ils naissent de père et de mère, ils ne connaissent pas le conditionnement. Ils vivent selon un mélange de rites, de traditions et de religions : mariage, culte de Dieu...

La perfection ne tient pas compte de l’exception

Bernard, est un des personnages de la classe supérieure, les alpha plus-plus. Il est malheureux car un accident survenu au niveau de son éprouvette, a fait de lui, un être mal dans sa peau, différent des autres. Il décide de partir avec Lénina, jeune femme alpha, visiter la réserve de sauvage. Là-bas, ils rencontrent Linda, alpha qui suite a un accident, s’est retrouvée à vivre avec les sauvages. Elle a eu un enfant (quel horreur !) : John. Bernard et Lénina rentrent chez eux avec Linda et John. Un choc attend John.

Un classique qui laisse à réfléchir

Au même titre que 1984 de Georges Orwell, Le Meilleur des mondes est devenu un classique à lire absolument. Dans une société qui tend vers un mélange des univers décrits par ces deux auteurs, ce livre est une vraie réflexion sur le monde qui nous entoure. Aldous Huxley critique le conditionnement et l’utilisation de la drogue pour priver les hommes de leur liberté. Il réprouve ce façonnage de l’individu, cette guerre à l’exception.

Ce livre est riche car il apporte une réflexion sur la nature de l’homme et aborde de nombreux sujets comme l’art, les sciences et la religion. L’auteur décrit une société où tout le monde se ressemble et où l’originalité, l’évasion et le rêve sont proscrits. Bref, la dictature parfaite : un monde sans culture, un monde qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont on ne songerait pas à s’évader. Quelque part, ne tendons-nous pas vers ça ?

Laure Ricote

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.