Le Monstre des Carpates
( Le Félin, agent secret médiéval 15 )
de Arthur Tenor
aux éditions Lito ,
collection Poche
Genre : Fantasy

Auteurs : Arthur Tenor
Couverture : André Boos
Illustrations : Matthieu Blanchin
Date de parution : avril 2005 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 173
Age minimum : 9 ans
Titre en vo : 1

Lire tous les articles concernant Arthur Tenor

James Bond en armure complète et épée longue

Le Félin est le personnage récurrent favori d’Arthur Ténor. Après lui avoir consacré treize romans aux éditions J’ai Lu Jeunesse entre 2001 et 2003, l’auteur poursuit l’exploration du la France médiévale depuis le fief de Montbrisac aux éditions Lito. Le Monstre des Carpates constitue donc la première aventure du Félin chez ce nouvel éditeur, mais il s’agit en fait d’une réédition d’une de ses précédentes aventures. Peut-être pas le meilleur roman pour découvrir cette série jeunesse...

 

Le cœur des Carpates

 

Le seigneur Vlad mettra-t-il tout le royaume de France à feu et à sang ? Pour une raison inconnue, l’imposant seigneur a quitté sa région d’origine des Carpates pour marcher avec son armée, sans une once d’hésitation, sur les terres du seigneur de Montbrisac. Conseillé par son mage Hourlov, Vlad semble mû par une force irrésistible, et rien ni personne ne semble pouvoir résister à sa fureur et sa force titanesque.

 

Même le chevalier Yvain de Bréa, mieux connu de par le royaume sous le nom du Félin en hommage à la tête de panthère qui orne son heaume, demeure incapable de stopper l’invasion aussi subite qu’injustifiable. Il lui faudra user de toute sa ruse pour comprendre les raisons d’un tel assaut. Une raison en apparence bien futile : un ‘simple’ bijou, naguère dérobé au seigneur Vlad, et dont la trace l’aura mené jusqu’à Montbrisac. Un simple bijou certes, mais qui recèle un secret de la plus haute importante pour le prince Vlad. Une pièce si singulière que Gilles, l’écuyer du Félin a trop peur de la reconnaître. Car s’il s’agit bien du talisman auquel il pense, il a lui-même été son propriétaire avant... de se le faire voler !

 

James Bond et Dracula sont sur un bateau…

 

Le Félin a tous les traits d’un James Bond médiéval. Le 007 en moins, et la fidélité amoureuse en plus. Aussi n’est-on guère surpris, à la lecture des aventures de cet ‘agent secret médiéval’, de lui découvrir des talents couvrant aussi bien la diplomatie, le maniement de l’épée, l’infiltration ou la bataille rangée. On n’est pas plus étonné de le voir flanqué d’un maître ingénieur Pirus, inventeur digne d’un "Q" reconverti aux techniques de tenons et mortaises.

 

Si l’on accepte la transposition médiévale de Bond, alors on goûtera cette histoire. Pour les puristes d’un âge médiéval plus historique, il faudra alors trouver une autre série, car malgré les efforts littéraires d’Arthur Ténor pour nous faire adhérer à son treizième siècle alternatif, la crédibilité n’est pas franchement au rendez-vous.

 

La série ne manque toutefois pas d’atouts. L’histoire, courte et rythmée, se lit agréablement. La maquette qui intègre une illustration en double page à chaque tête de chapitre, agrémente elle aussi la lecture. La structure un peu tarabiscotée du Monstre des Carpates et le rôle plutôt secondaire qu’y joue le Félin ne sont pas franchement au service de cette première aventure. Mais attendons la suite.

 


Laurent Deneuve

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.