Le Mystère de l’étoile
( Mr Deeds 1 )
de Olivier Cinna et Hugues Fléchard
aux éditions Emmanuel Proust ,
collection Trilogies
Genre : Fantastique

Scénariste : Hugues Fléchard
Dessinateur : Olivier Cinna
Date de parution : juin 2005 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 48
Titre en vo : 1

Lire tous les articles concernant Olivier Cinna ou Hugues Fléchard

Des étoiles dans la tête ou l’inverse peut-être

Le scénariste Hugues Fléchard est plus habitué aux scénarios de courts métrages qu’à ceux de la bande dessinée, tout comme le dessinateur, Olivier Cinna, qui a longtemps travaillé pour le dessin animé et la publicité. Aujourd’hui, ce dernier fait partie d’un studio bruxellois où il côtoie d’autres auteurs édités par Emmanuel Proust comme Ptoma qui avait fait appel à lui pour réaliser les couleurs de son premier album : Les Equilibres meurtriers. Quant à Hugues Fléchard son activité cinématographique peut expliciter le choix du nom de la série. Le nom « Mr. Deeds » trouvera un écho chez les cinéphiles : il est le héros d’un long-métrage de Frank Capra, L’Extravagant Mr. Deeds, sorti en 1936 et où Gary Cooper campe un jeune provincial naïf.

« Que t’avais-je dit déjà ? Le fossile contiendrait une pierre magique. On dit qu’elle réaliserait le rêve de celui qui la touche. »

Paris, dans les années 20, une petite fille, Tani, subit sans cesse les réprimandes de sa mère. Pour s’évader, elle se prend de passion pour une mystérieuse météorite tombée du ciel, la Pierre de Givreuse gardée au musée. Amie avec le gardien, Mr. André, elle s’y rend un soir après la fermeture pour l’observer. Là, elle fait accidentellement tomber le fossile qui se brise et dévoile une pierre verte qui irradie. Mr. Deeds, le voisin horloger de Tani vient les aider pour réparer les dégâts. Il ramène la pierre chez lui, mais là un homme masqué vient la lui voler.

Les destins de cet homme surnommé Gary, le roi de l’évasion, de la fillette rêveuse et de Mr. Deeds, l’inventeur de génie, tous trois marqués par la brûlure en spirale de la pierre, sont désormais liés.

Simple, beau, sensible et magique, un premier tome plein de promesses

Le Mystère de l’étoile, premier tome de la trilogie Mr. Deeds, annonce un conte onirique et poétique qui allume des étoiles dans les yeux du lecteur. Cinna et Fléchard ont créé un récit qui oscille entre le rêve et le fantastique en prenant comme héros des êtres atypiques et touchants dans le Paris des années 20 avec cependant une touche d’intemporalité. Les auteurs nous présentent un trio improbable composé d’une petite fille rêveuse et tyrannisée par sa mère, d’un nain horloger génial, Mr. Deeds, et d’un voleur d’objets rares pour des collectionneurs privés, Gary qui sera en prise avec une entité dangereuse, un fléau aux traits d’enfant, ce qui ne manque pas de surprendre. En effet, sous des airs faussement naïfs, accentués par le dessin et la mise en couleurs, l’histoire qui se noue prend un tour sombre dans les dernières pages.

Avec un graphisme extrêmement doux et sensible, Cinna donne au récit une atmosphère d’histoire pour enfants, de conte urbain et poétique. Bien que le fond soit noir, il pare son dessin d’une chaleur et d’une naïveté qui tirent ce premier tome vers le merveilleux. La colorisation qui rappelle le crayon de couleur n’est sans doute pas étrangère à ce fait. La couverture, particulièrement bien réussie, rend parfaitement compte de la fable, y compris dans son ambiguïté. Mr. Deeds est assurément une série à suivre, gageons même que l’on aura beaucoup de mal à patienter.

 

Charlotte Volper

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.