Le Royaume blessé
de Laurent Kloetzer
aux éditions Folio SF
Genre : Fantasy

Auteurs : Laurent Kloetzer
Couverture : Alex Alice
Date de parution : février 2009 Réédition
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 792
Titre en vo :
Parution en vo : 2006

Lire tous les articles concernant Laurent Kloetzer

Une grande et belle aventure !

Laurent Kloetzer est né en 1975. Venu à l’écriture par le jeu de rôle, il est l’auteur de deux romans situés dans un monde entre fantasy et Renaissance, Mémoire vagabonde, qui a obtenu le prix Julia Verlanger en 1998, et La voie du cygne. Avec son recueil de nouvelles Réminiscences 2012, il change totalement d’univers pour narrer les enquêtes d’un détective privé dans un environnement urbain très sombre. Après un silence de plusieurs années, il revient avec Le Royaume blessé au monde de ses premiers romans, loin des intrigues urbaines cette fois, puisqu’il nous mène à la rencontre des grandes étendues des royaumes Keltes.

Une grande épopée

« Ecoutez ! Ma parole est vérité ! Voici l’histoire d’Eylir Ap’Callaghan ! … »

L’intrigue de Royaume blessé prend pour cadre les terres Keltes et les luttes que ses clans mènent pour le pouvoir. L’ombre d’Allander Ap’Callaghan, frère d’Eylir, plane toujours sur les nombreux clans Keltes et sur son frère, porteur d’un héritage chargé de gloire et de conquêtes.
 
Nous suivons donc les aventures d’Eylir, tour à tour noble, mercenaire, mendiant… mais aussi celles que vit celui qui part sur ses traces et reconstitue le parcours de ce héros hors norme.

Un monde bruit et de fureur

Le ton du récit est donné dès les premières phrases.
A l’image des bardes d’autrefois, l’auteur nous entraîne à l’écoute de son histoire, qui décrit un monde violent et héroïque où les actions d’éclat côtoient les actes les plus vils. Le lecteur, impatient de savoir de quoi il retourne exactement, se lance dans la lecture et se trouve happé par la magie des mots. Le monde d’Eylir prend vie avec les paroles du narrateur, on s’attache au héros et on met nos pas dans les siens.

Laurent Kloetzer arrive à transmettre au lecteur le souffle des vieilles épopées, au travers d’une narration originale et de descriptions très imagées et évocatrices. Le narrateur ne porte pas de nom, il s’efface devant ce monde entre Moyen-âge et Renaissance, lui donne une substance et une vie propre. Le lecteur accompagne le narrateur à la suite d’Eylir Ap’Callaghan, le suit et reconstruit son histoire en rencontrant les personnes qui ont jalonné son parcours. On voit ainsi défiler devant nous la vie de ce héros et le monde qui l’a vu naître, un monde violent mais aussi très humain.

Un monde sombre, âpre, empli d’amour et de trahisons, une écriture maîtrisée et un hommage aux maîtres du genre : on pense à J.R.R Tolkien, Fritz Leiber ou encore Robert E. Howard quand on lit la prose de Laurent Kloetzer. Des inspirations diverses qui s’intègrent parfaitement au récit, et n’empêchent pas l’auteur de faire entendre sa voix, pour une histoire pleine de souffle digne des plus grandes épopées. Une réussite !

Tony Sanchez