Le Serin est un pigeon comme un autre
( 1 )
de Germain Boudier et Germain Boudier
aux éditions La Boîte à bulles ,
collection Faits Divers
Genre : Fantastique

Scénariste : Germain Boudier
Dessinateur : Germain Boudier
Couleurs : Germain Boudier
Date de parution : janvier 2005 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 48
Titre en vo : 1
Cycle en vo : Guin Saga

Lire tous les articles concernant Germain Boudier ou Germain Boudier

Petit détour dans la réalité...

Toutes les voies peuvent mener à la Bande Dessinée. En commençant ses études d’architecte, Germain Boudier ne se doutait sans doute pas qu’il signerait un jour un album tout seul. Participant à différents fanzines ( Bol d’Encre, Tout Bulles or not to Bulles, Bahniwé et Pique Bulles), il suit les cours de Jean-David Morvan en 2002. Une rencontre marquante pour l’un comme pour l’autre puisque Morvan s’est fendu d’une petite préface pour Le Serin est un pigeon comme un autre.

Détective râté

Serin est un minable et un râté. Se prenant pour un détective privé, il passe plutôt son temps à arpenter les bistrots et à s’inventer des histoires. Un soir, un jolie jeune femme vient frapper à la porte de sa caravane. Elle se présente comme une collègue de sa soeur et lui apporte un petit plat à sa place. Mais elle a derrière la tête une autre idée. Une idée un peu folle qui va entraîner Serin plus loin qu’l ne l’aurait voulu. Pour une fois, il va vraiment jouer au détective privé. Mais comme d’habitude, il se trompe...

Banlieue, grisaille et petite vie

Avec une facilité déconcertante, Germain Boudier nous entraîne dans une ambiance spéciale entre petites gens et grisaille. Mais surtout, cet album vaut pour son personnage principal, grand naïf un peu paumé. Un râté pas encore vraiment sorti de l’enfance mais qui devient rapidement attachant. Son univers est morose, gris et minable, mais il possède ce rien de tendresse et de folie qui en font un personnage profondément humain. Résultat, voilà un album qui mérite qu’on s’y attarde quelques instants, même s’il n’appartient pas aux genres de l’imaginaire. Ici ni science-fiction, fantastique ou fantasy. Juste une réalité banale, classique et passionnante.

Jérôme Vincent

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.