Le Songe d’une nuit d’octobre
( 1 )
de Roger Zelazny
aux éditions J’ai lu ,
collection Science-fiction
Genre : Fantastique
Sous-genres :
  • Humour

Auteurs : Roger Zelazny
Date de parution : août 1995 Inédit
Langue d'origine : Anglais US
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 256
Titre en vo : A Night in The Lonesome October
Cycle en vo : Guin Saga
Parution en vo : janvier 1993

Lire tous les articles concernant Roger Zelazny

Lorsque le sort du monde est en jeu, Roger Zelazny préfère un héros canin sur le mode comique.

Né en 1937 dans l’Ohio, Roger Zelazny a fait tous les métiers avant de devenir écrivain à plein temps : moniteur d’escrime, fonctionnaire, militaire chargé de la surveillance de missiles... mais toujours en continuant à écrire en parallèle. Une activité qu’il a commencé à exercé dès 12 ans et qui plus tard lui a valu une reconnaissance internationale. D’ailleurs, il a accumulé les prix tout au long de sa carrière : un Apollo, 6 Hugo, 2 Locus et 3 Nebula.

Le Jeu

A chaque fois que la lune est pleine un soir d’Halloween, un certain nombre d’individus se réunissent en deux clans, les ouvreurs et les fermeurs. Entre eux la confrontation est âpre et la victoire apporte bien des bienfaits pour les vainqueurs. D’ailleurs, en général, on ne perd qu’une fois… Et pour le bien de l’humanité, il vaut mieux que les ouvreurs gagnent.

Mais l’essentiel se passe avant la rencontre. Les joueurs ont un mois (Octobre) pour essayer de découvrir qui est ouvreur et qui est fermeur, tenter de réunir un certain nombre d’ingrédients et puis, bien sûr, découvrir le lieu du rendez-vous de la nuit d’Hallowen. Une période favorable aux alliances et aux traîtrises. Il est d’ailleurs conseillé de ne pas trop traîner dans le quartier où les joueurs s’installent pendant l’automne. Le sang a tendance à y couler un peu plus facilement qu’ailleurs…

There can be only one

Jack est un des joueurs. Il est aidé pour l’assister de Snuff son chien qui possède le don de pouvoir lui parler entre minuit et une heure du matin. Un atout qui l’aide à glaner des renseignements sur les autres joueurs mais aussi à tenter de déterminer le lieu de la grande confrontation du 31 Octobre. Et puis bien sûr il a toujours son flair pour lui venir en aide.

Humour....

Dans Le Songe d’une nuit d’octobre, Roger Zelazny nous conte une de ces confrontations si cruciale pour l’avenir du monde. Snuff y tient le rôle principal et l’auteur nous invite à suivre les tribulations du chien avec les intrigues, les déboires, les espoirs et les lampadaires qui s’enchaînent jour après jour durant ce mois d’octobre. Ce qui est étonnant pour un roman de Zelazny, c’est la légèreté et l’humour avec lequel il nous conte son récit. On sourit souvent et l’on rentre d’autant plus vite dans son histoire. Un titre bien agréable de sa bibliographie, comme un grand bol d’air frais.

Jérôme Vincent