Le Suaire
( I.N.R.I. 1 )
de Pierre Wachs et Denis Falque
aux éditions Glénat ,
collection Triangle Secret
Genre : Fantastique

Scénariste : Didier Convard
Dessinateur : Pierre Wachs
Couleurs : Paul
Date de parution : avril 2004 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 48
Titre en vo : 1

Lire tous les articles concernant Pierre Wachs ou Denis Falque

La nouvelle série de Didier Convard, I.N.R.I., revient sur les origines du Triangle Secret

Le Triangle secret est une série devenue culte, grâce à son scénariste Didier Convard qui a inventé un genre nouveau : le thriller qui trouve ses sources dans l’histoire, la religion et l’ésotérisme. Plus d’un million d’albums ont été vendus et la série est traduite en cinq langues. I.N.R.I. en est à la fois la suite et l’origine. Didier Convard est un des personnages incontournables du monde de la bande dessinée. Il a imaginé, avec le dessinateur Christian Gine, une des meilleures séries de science-fiction anticipative : Neige. La série publiée chez Glénat compte à ce jour douze volumes et est disponible en intégrale. Dans une Europe recouverte de glace, un jeune homme part en quête de ses origines mais aussi de la vérité qui se cachent de l’autre coté du " Mur ". Neige parcourt inlassablement les espaces gelés de ce monde entièrement sinistré à la recherche de chaque membre de la confrérie des douze afin de mener à bien le projet de son père adoptif Northman. Une valeur sûre de la bande dessinée franco-belge, tout comme Finkel, autre série réalisée avec Gine, qui tend vers la fantasy. Il est aujourd’hui le directeur éditorial des éditions Glénat après avoir été d’abord le directeur de la collection La Loge Noire. Pour I.N.R.I , il s’est entouré de deux dessinateurs Denis Falque et Pierre Wachs qui ont déjà travaillé avec lui sur Le Triangle Secret. Wachs est notamment l’auteur de Poème rouge et Sous la peau le Serpent, deux séries parues dans la collection La Loge Noire.

I.N.R.I.  : Igne Natura Renovatur Integra

Dans les sous-sols secrets du Vatican, les moines dominicains s’activent autour d’un corps qui semble bien être celui du Christ. Dans les laboratoires ultra-modernes cachés dans les entrailles du palais papal, une découverte qui pourrait à jamais changer la face du monde vient d’être faite : une activité biologique demeure encore dans le corps du Christ, ce dernier n’est pas tout à fait mort. Après cette révélation, le cardinal Montespa et Monseigneur Rozzero s’en retournent lorsqu’un individu, dont l’identité est cachée au profit d’une large cape, les agresse. L’attaque vise le cardinal de Montespa, l’agresseur lui tranche la main et inscrit sur son front en lettres de sang un message énigmatique : le chiffre 5 suivi d’une croix. Le cardinal se livre alors à son second et lui confie des secrets qui remettraient en cause tous les fondements du christianisme : le frère jumeau de Jésus serait mort à sa place sur la Croix et celui que l’on nomme Christ aurait en fait découvert ce qui semble bien être le secret de l’immortalité.

Le Christ, premier des alchimistes

Ce premier tome de la série complémentaire au Triangle Secret débute là où l’intrigue de l’ultime album de la dite série s’était arrêté. On retrouve donc le mystérieux cardinal Montespa et le fameux corps trouvé dans la forêt d’Orient. Pas de temps mort pour Le Suaire donc, le lecteur est directement plongé au cœur de l’action. Le rythme ralentit un peu, quoique, lors du long flash back qui nous transporte au Moyen Âge. En effet, seules quelques planches se passent de nos jours, elles encadrent la plus grosse partie du récit qui se déroule au Moyen Age. Convard nous entraîne toujours plus loin dans ses " révélations " et tissent sa toile avec une grande maestria. La rigueur historique, le souci du détail, la troublante vraisemblance de la bande dessinée donne le tournis. Où commence l’imagination de l’auteur et où finit la réalité  ? On savait Convard cultivé, sachant distiller son savoir tout en introduisant ses propres rêveries mais pas au point de nous perdre encore une fois en conjonctures et en doutes. Il faut rendre hommages également aux dessinateurs qui, grâce à leur trait classique et réaliste, sèment le trouble dans l’esprit du lecteur. On attend déjà avec impatience le quatrième et dernier tome intitulé La Résurrection ( ! ) qui ne paraîtra qu’en avril 2007. Encore deux ans et deux albums pour nous aider à patienter : La Liste rouge (avril 2005) et Le Tombeau d’Orient (avril 2006)

Charlotte Volper

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.