Le Waltras
( Marlysa 7 )
de Jean-Pierre Danard et Jean-Charles Gaudin
aux éditions Soleil
Genre : Fantasy

Scénariste : Jean-Charles Gaudin
Dessinateur : Jean-Pierre Danard
Couleurs : Yoann Guillo
Date de parution : novembre 2006 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 48
Titre en vo : 1

Lire tous les articles concernant Jean-Pierre Danard ou Jean-Charles Gaudin

Toujours plus loin

On ne présente désormais plus la série de la femme au masque de chez Soleil ! Après le succès du premier cycle (terminé en janvier 2004 avec la parution du tome 5 Le Thaumaturge) et l’histoire hors-cycle de La Femme-Vie (Tome 6) voilà le rebondissement tant attendu de la série de Marlysa

Le scénariste J-C Gaudin (Garous, Galfalek, Les Arcanes du Midi-Minuit) et le dessinateur J-P Danard (Peter Pan, aux éd. Alpen) tentent avec ce nouveau tome, dont l’histoire ne se terminera que dans le prochain, d’insuffler un nouvel élan à la belle héroïne, confrontée à toujours plus de complots.

Au hasard des duels…

Après sa rencontre avec la Femme-vie, Marlysa continue sa vie de duelliste professionnelle à travers le pays. Elle régale depuis un moment les citoyens de Jyllando lorsque, décidant le moment venu de changer d’air, elle se retrouve sur la route. Arrivée dans une ville inconnue, elle est alors approchée par le seigneur de Faradya, qui souhaiterait lui confier une mission de la plus haute importance : rapporter une mystérieuse dague en possession d’un seigneur rival, et que seule une femme peut porter. Piégée, Marlysa est finalement contrainte d’accepter : là voilà donc en route pour le domaine de Dormunt et de nouvelles aventures.

Il est alors temps pour elle de découvrir, par bribes, la vérité sur l’objet de sa quête, un objet de pouvoir chargé de symbole et attirant de nombreuses convoitises. Des Amazones dissidentes, des guerriers, des espions, de la séduction… Tous les ingrédients nécessaires à la belle héroïne !

Où va-t-on ?

Les ingrédients que l’on a aimés dans le premier cycle de Marlysa sont certes globalement toujours là, mais force est de constater que la série a du mal à repartir après avoir dénoué l’intrigue principale.

Les dessins sont toujours à la hauteur, fidèles aux attentes, avec des planches chamarrées, des palais, etc. De même les auteurs introduisent de nouveaux personnages plutôt sympathiques, bons ou méchants.

Mais l’intrigue fait défaut : le premier cycle et même, dans une moindre mesure, l’historiette du tome 6 entretenaient une tension issue du mystère entourant l’héroïne ou ses proches ; cela permettait une mise en relief relative de l’univers somme toute très gentil de Marlysa, et donnait une certaine profondeur à Marlysa ou à ce qu’elle vivait.
Dans ce tome – mais il faut bien entendu attendre le tome 8 ou finira cet épisode - Marlysa ne porte plus le costume que d’une brillante et séduisante duelliste soumise aux aléas de le vie sans donner réellement de but personnel à ses errances.

Plus d’interrogation identitaire, plus de drame universel, juste des petites intrigues de palais sans envergure.

Plaisant, mais…

Bref un épisode décevant : après la fin agréablement surprenante du premier cycle, qui insérait un certain contraste entre les dessins naïfs et la (relative) profondeur psychologique nouvelle de l’héroïne, l’épisode 6 pouvait paraître comme un tome intermédiaire préparant les nouvelles intrigues sans les présenter vraiment. On se rend compte ici que non, la nouvelle intrigue replonge (pour autant qu’on puisse le dire sans connaître la fin de l’histoire) dans une atmosphère très jeune et policée. Pour autant, j’attendrai la sortie du prochain tome pour me forger une opinion définitive !

Aymeric Arnoux

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.