Le cycle des Princes d’Ambre
de Roger Zelazny
aux éditions Gallimard ,
collection Folio SF
Genre : Fantasy
Sous-genres :
  • SF

Auteurs : Roger Zelazny
Date de parution : juin 2008 Réédition
Langue d'origine : Anglais US
Type d'ouvrage : Roman
Age minimum : 12 ans
Titre en vo :
Parution en vo : 1970
Première parution : 1975

Lire tous les articles concernant Roger Zelazny

La chronique écrite d’Arthur, 12 ans.

L’auteur
Roger Zelazny a vécu de 1937 à 1995 aux États-Unis. Il a reçu les prix Hugo, Nebula et Locus. Il écrit des romans de siences fiction ,de fantastique et de fantasy. Le cycle des princes d’Ambre est son oeuvre maîtresse en fantasy.

Les cinq premiers romans racontent les aventures de Corwin prince d’Ambre :
  • Les Neuf Princes d’Ambre (1970)
  • Les Fusils d’Avalon (1972) 
  • Le Signe de la Licorne / (1975)
  • La Main d’Obéron (1976)
  • Les cours du Chaos (1978) 
La seconde partie de la série raconte l’ histoires de Merlin (Merle), fils de Corwin, sorcier et expert informaticien :
  • Les Atouts de la vengeance (1985) -Prix Locus du meilleur roman de fantasy 1986
  • Le Sang d’Ambre (1986)
  • Le Signe du Chaos (1987)
  • Chevalier des Ombres /(1989)
  • Prince du Chaos / (1991)
 
Le contenu du cycle

Les ombres sont des reflets d’Ambre, plus ou moins éloignées d’elle ; Ambre est en quelque sorte le centre du monde d’où partent plusieurs mondes parallèles (dit reflet), le centre d’Ambre est la Marrelle, tous ceux qui la traversent peuvent aller d’ombre en ombre.
 
On apprend dans le troisième tome qu’elle est elle-même un reflet de la Marelle originelle, dans le quatrième tome qu’une force obscure s’oppose à la Marelle (force bénéfique) : le Lorgus.
 
 Corwin a plusieur frères et soeurs tous issus du même géniteur mais qui ont souvent des mères différentes, Ramdom, Gérard, Fiona, Flora, Llewella, Deidre, Julian, Bénédict, Caine et Bleys.
 
Mon avis

J’ai bien aimé cette série parce qu’il y a beaucoup de suspens, de complots. L’écriture est agréable. L’action est à la fois proche (il y a une ombre terre ) et éloignée à cause des mondes parallèles. Il aurait pu y avoir une fin (je crois qu’il y en a une sous forme de nouvelle et qui change de nom et même un prologue).
 
Je recommande ce livre aux bons lecteurs, il y a 10 tomes (sans compter la suite et le prologue) et il n’est pas toujours facile à comprendre pour des ados.
 

Marc Alotton


chroniqueur(se) ado.