Le démon de Malkrik et autres histoires
( 1 )
de Charles Sheffield
aux éditions Terre de Brume
Genre : Fantastique

Auteurs : Charles Sheffield
Couverture : Eric Scala
Traduction : Michèle Valencia
Date de parution : octobre 2003 Inédit
Langue d'origine : Anglais UK
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 1
Titre en vo : 1
Cycle en vo : Guin Saga

Lire tous les articles concernant Charles Sheffield

Un Sherlock Holmes médical teinté de fantastique

Né en 1934 et décédé fin 2002, Charles Sheffield est surtout connu pour ses romans de Hard Science. On citera pour mémoire Frère des Dragons (chez Robert Laffont), La toile entre les mondes (toujours chez Laffont) et L’homme sur la Terre (Lattès). Ce que l’on sait moins, c’est que ce docteur en sciences qui s’est mis à écrire la quarantaine sonnée, aimait le fantastique et l’Histoire. Avec Erasmus Darwin, il a imaginé des aventures à cet anglais célèbre au XVIIIème siècle tout en se documentant sérieusement sur sa vie pour en faire un détective-médecin de l’étrange et du mystérieux. Une orientation de Charles Sheffield peu connue et que les éditions Terre de Brume nous donnent l’occasion de découvrir dans le présent recueil, en nous annonçant déjà de nouveaux titres de l’auteur dans les mois qui viennent.

" Bizarre, vous avez dit bizarre ? "


Erasmus Darwin est un maître en son domaine. Il est considéré comme l’un des meilleurs médecins d’Angleterre et d’Europe. Son atout : un sens de l’observation surdéveloppé qui lui permet d’établir des diagnostics précis et pertinents. A tel point que sa célébrité dépasse le domaine de la médecine et qu’il est régulièrement sollicité pour toutes sortes d’affaires. Dans les trois nouvelles de ce recueil, Darwin partira à la découverte du monstre d’un lac en Ecosse, tentera de percer le mystère d’une montagne que l’on dit habitée par les démons et essayera de trouver comment un honorable scientifique a fait une chute mortelle du haut des toits de Cambridge.

Agréable mais parfois un peu tiré par les cheveux

Si l’on a très vite tendance à cataloguer le héros de Sheffield de " Sherlock Holmes médical ", la comparaison s’arrête là. Pas sûr en effet que les amateurs du célèbre détective trouvent leur compte dans ces aventures un peu folles. Elles valent essentiellement pour l’ambiance fantastique de certaines d’entre elles et pour le personnage haut en couleurs de Darwin, médecin aussi perspicace qu’adipeux et pour tout dire moche comme un poux. Son auteur aime d’ailleurs s’en moquer gentiment. Bref, inutile de vous attendre à des déductions brillantes et éclairées. Il y en a, mais elles sont souvent tirées par les cheveux et pas forcément convaincantes. Par contre, l’ambiance surannée dans laquelle plane le mystère fait la fortune de ce petit recueil, distrayant à condition que l’on aime les détectives de l’étrange dans un décor XVIIIème siècle en Angleterre.

Jérôme Vincent

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.