Léger comme une plume
( Ysée 1 )
de Zoe Aarsen
aux éditions Hachette
Genre : Thriller
Sous-genres :
  • Policier

Auteurs : Zoe Aarsen
Traduction : Marie Furthner
Date de parution : septembre 2017 Inédit
Langue d'origine : Anglais US
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 400
Age minimum : 11 ans
Titre en vo : Light as a Feather

Lire tous les articles concernant Zoe Aarsen

La chronique de Mamé, 12 ans.

L’auteure

Zoe Aarsen est une graphiste et écrivain qui vit à Hollywood.

Elle s’est faite remarquer sur Wattpad avant d’être publiée et de lancer son site.

L’histoire

De retour de vacances Mckenna est devenue jolie, vraiment jolie au point d’être intégrée dans la bande d’Olivia, la fille la plus populaire de tout le lycée, avec une nouvelle, tout aussi jolie, Violet.

Elles attendent tout avec impatience, le bal d’automne qui approche à grand pas... Un jour, quand elles sont invité chez Olivia. Violet décide de jouer au jeu "léger comme une plume, raide comme la mort" qui consiste a prédire la mort de quelqu’un puis à le soulever avec le bout des doigts...

Violet prédit alors la mort d’Olivia et de ses autres amies mais Mckenna n’aime pas ce jeu, elle le trouve dangereux...Malheureusement, ses soupçons sont confirmés lorsqu’Olivia meurt dans un accident, exactement comme Violet l’avait prédit.

Mon avis

Ce livre est bien, mais avec un peu trop de problèmes. Le début, lui commence très bien, l’histoire est fluide, c’est vraiment intéressant... Mais tout se gâte après avec la fin qui part trop dans du n’importe quoi : l’histoire vire, même fonce dans le fantastique, et c’est un mélange vraiment pas super.

Franchement aller d’une fille qui (stéréotype) pense à sa popularité, ses amies, bref, elle est dans son petit monde à une fille qui se bat contre un esprit, avec des histoires de possession et d’exorcisme... C’est quand même un autre monde. Les personnages sont incompréhensibles, avec des sentiments vraiment contradictoires et on s’y perd un peu.

L’histoire d’amour entre Mckenna et son voisin est belle mais trop rapide... Les amis de Mckenna sont complexes et pas très bien construits, elle change souvent d’attitude, un jour méchante, un jour gentille et sont difficile à cerner. Mais la relation entre Mckenna et les autres (surtout). Olivia est vraiment bizarre, avant sa mort on dit qu’elle ne se connaissait pas vraiment avant qu’elle devienne "jolie" mais par la suite, même si sa mort devait l’affecter, on aurait dit qu’elles étaient amies depuis toujours...L’histoire reste malgré la fin assez fluide et entraînante.

Bon livre, dans l’ensemble, malgré son passage dans le fantastique.

Marc Alotton


chroniqueur(se) ado.