Les Cauchemars de Terram 1
( Les Cauchemars de Terram 1 )
de Brice Cossu et Sand
aux éditions Soleil
Genre : Fantastique
Sous-genres :
  • Epouvante

Scénariste : Sand
Dessinateur : Brice Cossu
Couleurs : Caroline Van den Abeele
Date de parution : juin 2009 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 50
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Brice Cossu ou Sand

Une BD loin d’être cauchemardesque...

Sand, auteure de nouvelles et de scénarios, ainsi que conteuse, signe avec Les Cauchemars de Terram sa première incursion dans le domaine de la bande dessinée. Ce projet est le fruit d’une rencontre avec Brice Cossu.
Ce dernier est une jeune dessinateur né en 1982. Il se fait connaître auprès des éditions Soleil en 2006. Yves Swolfs lui propose alors de réaliser les dessins du one shot Rémission, puis Ange ceux de Paradis Perdu Psaume 2.

Le cauchemar d’une famille maudite

Le jour où Terram naît, un terrible orage éclate. Ce n’est que le premier signe de la malédiction qui pèse sur lui et sur sa famille. Elle se manifestera plus tard par la plongée dans le coma, entrecoupée de violentes crises, de l’enfant. Sa mère Stella le rejoindra rapidement dans cet état tragique. Pour son père Marcus commence la recherche d’explications au drame que vit sa famille, y compris les plus étranges...

Une BD magnifique et intrigante

Le premier tome de la série Les Cauchemars de Terram n’a pas vraiment de titre, mais est sous-titré Prélude. En effet, c’est une introduction à l’histoire fantastique écrite par Sand et dessinée par Brice Cossu. Ce premier tome met en place les éléments de la série : les personnages attachants et l’atmosphère oppressante qui entoure ces derniers, victimes d’une terrible malédiction.

Les Cauchemars de Terram possède trois personnages principaux, trois membres d’une même famille : le père Marcus, la mère Stella et le fils Terram. Mais ces deux derniers sont plongés dans le coma. Marcus est désemparé, désespéré même, face à cette situation dramatique. Brice Cossu réussit parfaitement, grâce aux visages expressifs de ses personnages, à susciter l’empathie du lecteur. On ressent la détresse de Marcus lorsqu’il trouve son fils en pleine crise, sa fatigue morale après des semaines à s’inquiéter continuellement, sa peur lorsqu’il est confronté à l’étrange...

Car Les Cauchemars de Terram est une véritable réussite visuelle. Outre les dessins de Cossu, qui sont donc magnifiques, les couleurs signées Caroline Van den Abeele sont pour beaucoup dans l’installation de l’atmosphère d’étrangeté qui convient à cette histoire de cauchemars qui ne sont pas vraiment des rêves. La coloriste n’hésite pas à utiliser une seule et même teinte sur des cases clefs et l’emploi de certaines couleurs sont codifiées : le noir et blanc pour les scènes du passé, le vert pour celles de crises, le rouge pour les cauchemars, et caetera. il y a donc une vraie cohérence entre dessin et scénario, les deux se mariant parfaitement.

Mais ce tome 1 n’est qu’un prélude, comme nous l’avons déjà dit. Il ne fait qu’attiser la curiosité du lecteur qui devra attendre le tome suivant pour découvrir le reste de l’histoire de Marcus, Stella et Terram. Trois tomes en tout sont prévus pour la série.

Les Cauchemars de Terram 1 est donc une réussite, tant visuelle que scénaristique. On en termine la lecture impatient de découvrir la suite.

Stéphane Gourjault

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.