Les Chiens de Dieu
( Millénaire 1 )
de François Miville-Deschênes et Richard D. Nolane
aux éditions Les Humanoïdes Associés
Genre : Fantasy

Scénariste : Richard D. Nolane
Dessinateur : François Miville-Deschênes
Couleurs : Sabrina Lim
Date de parution : octobre 2003 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 54
Titre en vo : 1

Lire tous les articles concernant François Miville-Deschênes ou Richard D. Nolane

Riche !

Avant de se lancer dans la bande dessinée, Richard D.Nolane avait commencé une carrière de traducteur de romans de science-fiction dans les années 70-80. De son vrai nom Olivier Raynaud, on lui doit également l’écriture Des Démons d’Abidjan paru chez Vaugirard en 1990 puis des séries Harry Dickson et Les Tigres volants chez Soleil en BD (ainsi que deux livres sur les OVNI). De son côté François Miville-Deschênes, né le 9 décembre 1969 à Bonaventure au Québec, débarque dans le monde de la bande dessinée en ayant déjà son site internet : http://www.miville-deschenes.com sur lequel vous pourrez voir quelques-unes de ses oeuvres.

997 après JC


A l’approche du millénaire, les évènements s’emballent. L’homme que l’on appelle le Saxon est chargé d’enquêter sur l’absence soudaine d’efficacité des reliques de Saint Polycarpe. Or celles-ci soignent les brûlures et le seul témoin d’un massacre a eu le visage carbonisé par les brigands. Il faut donc qu’il puisse guérir pour témoigner. Surtout que cette affaire est capitale car parmi les victimes se trouvaient des proches d’Hugues Capet… Un crime qui pourrait être bien plus que le simple fait de brigands de grands chemins…

Uchronie et scénario

Au fur et à mesure que l’on parcourt les pages de Millénaire, il devient évident que la grande force de cet album réside dans son scénario, dense et accrocheur. Avec 56 pages et beaucoup de dialogues, Nolane parvient à construire une intrigue complète en un seul album sans jamais véritablement brûler les étapes. Et même s’il s’agit du premier tome des aventure du Saxon, Les Chiens de Dieu ressemble plus à un one shot qu’à un simple volume de mise en place. Autre atout, le background sur lequel l’édifice repose. A l’approche de l’an 1000, Nolane a développé un monde dur et passionnant sur une uchronie dans laquelle les sylphes côtoient les goules. On sent que ce monde là possède encore beaucoup de choses à révéler. Le tout servit par un dessin classique et agréable et des couleurs chaudes. Vous l’aurez compris en résumé, voici un album à lire de toute urgence !

Jérôme Vincent

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.