Les Copies
de Jesper Wung-Sung
aux éditions Rouergue ,
collection épik
Genre : SF
Sous-genres :
  • Anticipation

Auteurs : Jesper Wung-Sung
Couverture : Adrian Bloch
Traduction : Jean-Baptiste Coursaud
Date de parution : 0000 Inédit
Langue d'origine : Autres
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 192
Titre en vo : Kopierne


Achetez-le en numérique !

Lire tous les articles concernant Jesper Wung-Sung

Un court roman saisissant et virtuose !

Jesper Wung-Sung est né en 1971 au Danemark et vit à Svendborg avec sa famille. Il est l’auteur d’une quinzaine de romans souvent récompensés et traduits dans plusieurs pays, notamment en Allemagne, aux États-Unis ou en Hollande.

Les Copies fait partie de la collection Epik, publiée aux éditions du Rouergue, qui regroupe des romans dédiés à l’imaginaire (SF, fantasy, dystopie, horreur, …).

« Tu la connais, cette sensation, lorsque tu regardes un album de photos, que tu en vois une de toi et que tu penses : Nan, c’est moi là, vraiment ? On sait pertinemment que cette personne c’est nous, et en même temps on trouve qu’elle ne nous ressemble pas du tout.

Pour moi, c’est l’exact contraire qui s’est passé : le garçon me ressemblait comme deux gouttes d’eau. »

Un étrange virus

Le « Virus Q » provoque une inflammation du système nerveux central et s’attaque uniquement aux enfants. En attendant de trouver un remède, ces derniers sont mis en « stand-by ». Pour combler cet énorme vide auprès des familles « des copies » sont alors mises en circulation par l’entreprise Vie Ressuscitée. Ce sont des clones parfaits.

Jonas, que l’on rencontre au tout début du roman, est l’un d’eux. Oui mais voilà, un remède au virus a été trouvé, et les libérateurs de copies, les LC, vont bientôt traquer tous ces enfants/copies.

Parviendront-ils à s’enfuir ?

Pour un roman efficace et sobre

Assisté dans sa fuite par Ian et Ronnie, deux clones comme lui, Jonas voit toutes ses certitudes vaciller, et sa vie prend alors un tournant extrême. Il leur faut fuir, et vite, pour éviter d’être éliminés par les LC, ces traqueurs de clones sans pitié. Commence alors pour nos protagonistes une épopée terrible et à l’issue incertaine, semée d’embûches et de périls en tout genre.

C’est à travers le journal de Jonas, que le lecteur découvre cette « copie », son histoire, et l’univers épuré de Jesper Wung-Sung. Tout en retenu et en sobriété, il dresse le portrait implacable (et réaliste) d’une société futuriste, désincarnée, où la traque et l’élimination des clones est monnaie courante, et où l’humanité semble bien faible.
 
Du virus en lui-même, des parents, des enfants « biologiques », de l’état du monde ou des Libérateurs on ne saura rien. Le roman est largement introspectif et centré sur le point de vue de Jonas, ce qui pourra peut-être en déranger quelques-uns.

Ouvrage sombre et pessimiste, Les Copies, est une belle lecture (et une belle traduction), qui n’est pas sans rappeler le magnifique roman de Daniel Keyes, Des fleurs pour Algernon.

C’est un coup de cœur qui ne conviendra cependant pas à tout le monde : si vous cherchez un roman d’anticipation fourni, aux descriptions sociales et sociétales détaillées, ce n’est pas ici que vous le trouverez !
 

Hermine Hémon

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.