Les Germes du Mal
( Ravermoon 2 )
de Léo Pilipovic et Sylvain Cordurié
aux éditions Soleil ,
collection Heroic Fantasy
Genre : Fantasy
Sous-genres :
  • Heroic fantasy

Scénariste : Sylvain Cordurié
Dessinateur : Léo Pilipovic
Couleurs : Elodie Jacquemoire
Date de parution : août 2011 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 54
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Léo Pilipovic ou Sylvain Cordurié

Tout se complique pour la belle Raver !

Sylvain Cordurié est né en 1968, et il vient à la BD en 2001. Avec son compère Stéphane Créty, ils signent trois tomes de Sälem la Noire chez Delcourt. Véritable touche à tout il produit aussi avec le même dessinateur une série de cinq volumes sur Acriboréa, une histoire SF. En parallèle il s’attaque au genre policier avec Le Code D’Hammourabi (Soleil Serial Killer) ou encore au style Cthulhien avec Le Celeste Noir (Delcourt). Il est auteur de plusieurs séries parues en 2009, comme le thriller géo-politique One (Lombard), ainsi qu’un voyage fantastique dans la Bretagne du dix-neuvième L’Epée de Feu (Soleil Celtic). Il ne s’arrête pas en si bon chemin en produisant en 2010 une nouvelle série, Sherlock Holmes et les vampires de Londres dans la collection 1800 aux éditions Soleil.
 
Léo Pilipovic est né le 6 juin 1969 à Subotica. Il a lui même plusieurs cordes à son arc : en effet il est dessinateur, designer, illustrateur, tatoueur et même musicien.
Très jeune, au collège, il commence à dessiner des BD. Il collabore pour plusieurs fanzines locaux et sera publié dans le journal Mladost en 1988. Ses références sont Kordey, Ilic ou encore Zimonic. Pilipovic est notamment le dessinateur des tomes 4 et 5 de L’ Histoire Secrète (Delcourt), et il a aussi travaillé sur le tome 1 de la série Le Grand Jeu chez Soleil.
 
L’enquête continue... 
 

Ravermoon et les chevaliers Tournefers ont trouvé le commanditaire du massacre de Manieurs du Temps, mais n’ont pu le capturer. Son identité demeure secrète et les objets magiques récoltés dans son repaire constituent l’unique piste à suivre. 

C’est là qu’intervient l’Arcanade et sa fabrique d’artefacts… D’abord suspectée d’avoir trempé dans les meurtres, l’Église du Miracle se voit accorder le bénéfice du doute. Le Régent s’en est remis à Agmon pour sauver son épouse mourante. Les soins du Prodigateur ayant porté leurs fruits, Rhomdal entend bien célébrer cette miraculeuse guérison avec toute la cité... sans savoir que dans l’ombre la créature tisse sa toile à la manière d’une araignée.

Malgré une garde rapprochée, le pauvre Gillian et sa famille risquent bien plus que leur vie, dans l’ignorance de l’approche du danger, qui semble prendre sa source bien avant la naissance des écoles de magie...

Une suite soignée ... 

Voici la suite de Ravermoon, et avec ce deuxième tome l’auteur nous donne de nouveau quelques bribes de la vie et des origines du sombre Régent ainsi que sur Ravermoon. Cela permet de donner un peu plus de corps à ses personnages. Enrichissant notamment Rhomdal, on comprend mieux le terrible combat intérieur qu’il doit mener pour retenir cette démonisation et surtout la contrôler.

L’enquête, quant à elle, continue son petit bonhomme de chemin. Différentes pistes apparaissent devant les investigateurs, n’apportant que peu de réponses et beaucoup de questions. Une profusion de personnages secondaires amènent de nouvelles intrigues et rebondissements, sans pour autant se rejoindre. L’auteur arrive malgré tout à garder une histoire cohérente et très prenante. Avec un univers toujours aussi bien construit, des personnages forts et des plans machiavéliques, Sylvain Cordurié nous livre une jolie suite à cette série.

Les dessins ne sont pas en reste, en effet les planches sont extrêmement fournies et l’action y est bien rendue. Les divers acteurs ont toujours des visages très expressifs et une multitudes de détails dans les cases apportent une touche finale soignée et riche. Le combat dans la demeure du capitaine Ornelas, notamment, est un parfait exemple du talent de Léo Pilipovic.

Une mention particulière pour la coloriste qu’est Élodie Jacquemoire et son travail sur l’album. Elle y apporte une teinte aux couleurs automnales parfaite pour cette rentrée. La conjugaison de ces trois talentueux auteurs nous donne une suite dans la foulée du premier tome, dans une série à suivre avec intérêt !

Yann Blanchard

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.