Les Imaginales : Rachel Tanner
de Rachel Tanner
aux éditions
Genre : Fantasy

Auteurs : Rachel Tanner
Date de parution : mai 2013 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Interview mail
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Rachel Tanner

L’anthologie des Coups de coeur des Imaginales sera disponible dans quelques jours aux éditions Actusf. Dirigée par Stéphanie Nicot, elle rassemble les dix auteurs qui ont été des Coups de coeur du festival des Imaginales ces dernières années. Un peu de promo ne faisant jamais de mal, nous avons posé quelques questions aux auteurs.

Aujourd’hui, Rachel Tanner avec une nouvelle de fantasy urbaine.

Actusf  : Qu’est-ce que représente le festival pour toi et le fait d’avoir été choisi comme coup de cœur ?
Rachel Tanner : j’aime Epinal, j’aime son festival : la convivialité y est sans égale. Comme tu le sais, j’y vais tous les ans depuis sa création (putain ! déjà 12 ans ?), moi qui suis par ailleurs une quasi-ermite. Je suis heureuse que cet amour soit réciproque. Il est toujours agréable d’être appréciée et, ma foi, quelle meilleure preuve pour un écrivain que d’être choisi comme Coup de Cœur ?
 
Actusf  : Comment est née l’idée de ta nouvelle dans l’anthologie ?
Rachel Tanner : Quelqu’un a écrit - je ne sais plus qui - qu’une bonne histoire provient de la conjonction de deux idées. La première est une personne. Elle s’inspire en partie de femmes de ma connaissance, en partie de pur fantasme. Et je ne parle pas uniquement du côté elfique. J’y reviendrai. Le monde-comme-il-va inspire la seconde idée. Même quand on essaie de s’y soustraire, il est difficile de rester indifférent à la lourde hypocrisie de la pensée officielle. Nous vivons un époque de "novlangue". Le Kosovo n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.
 
Actusf : Tu parles de beaucoup de chose et d’un scandale bien réel. Qu’avais-tu envie de faire et de dire avec ce texte ?
Rachel Tanner : En clair, je veux dire que le Kosovo est dirigé par une bande d’assassins avec le soutien de l’ONU et de l’UE qui les ont mis au pouvoir. Je suppose que le dénoncer n’y fait pas grand-chose, mais c’est mieux que rien.
 
Actusf  : Ton héroïne est une chasseresse. Peux-tu nous la présenter ?
Rachel Tanner : Juliette est une ex-militaire qui a de la personnalité, des talents et un physique de gladiateur. J’ai mis en elle les qualités d’une héroïne de baston. Du coup, elle ne semble pas très vulnérable. Est-ce un défaut ? Peut-être. Mais autant j’aime le réalisme dans les situations ( même si le monde décrit est imaginaire), autant je préfère les héros exempts de mesquinerie humaine - et ça, ce n’est pas très réaliste. Mais si c’est pour écrire les actions de monsieur tout-le-monde, à quoi bon ?
 
Actusf  : Quelle est ton actualité par ailleurs et quels sont tes projets ?
Rachel Tanner : Une nouvelle avec la même héroïne vient de paraitre dans l’Antho Elfes et Assassins des Imaginales 2013. Une nouvelle sort en juin dans l’anthologie Préhistoire chez Rivière Blanche.
Je travaille - assez mollement - sur un roman de fantasy médiévale et sur un roman d’auto-fiction. Comme aucun éditeur n’attend mes textes, et que je suis plutôt paresseuse, la motivation manque parfois.

Jérôme Vincent

Plus d’infos sur l’anthologie Coups de coeur des Imaginales