Les Rebelles de Gandahar
( 1 )
de Jean-Pierre Andrevon
aux éditions Mango ,
collection Autres Mondes
Genre : SF
Sous-genres :
  • Fantasy

Auteurs : Jean-Pierre Andrevon
Couverture : Philippe Caza
Date de parution : février 2002 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 205
Age minimum : 11 ans
Titre en vo : 1
Cycle en vo : Guin Saga

Lire tous les articles concernant Jean-Pierre Andrevon

"Le retour de Sylvin Lanvère"

Dans le petit monde de la science-fiction, Jean-Pierre Andrevon est ce que l’on appelle un monument. Débarqué dans les années 60, il a à son actif une grosse collaboration au magazine mythique Fiction et une pléiade de romans en général forts bons dont Le Travail du furet à L’Intérieur du poulailler (1983), Sukran (1990) et quelques autres. Nouvelliste à ses heures (cf. Jour de l’an 2000), il a aussi navigué dans les eaux du polar et de la littérature jeunesse.

Début en 1969 pour le cycle de Gandahar

L’aventure du cycle de Gandahar commence en 1969 par la publication Des Hommes Machines contre Gandahar. Adapté en 1987 en dessin animé par René Laloux et Caza sous le titre Gandahar, ce premier tome sera suivi par quatre autres, Gandahar et l’oiseau monde (1997), Les Portes de Gandahar (1999), Cap sur Gandahar (1999) et donc Les Rebelles de Gandahar qui sort aujourd’hui. Orienté très tôt vers les jeunes lecteurs, cette série dont tous les tomes peuvent se lire indépendamment, conte les riches heures de Sylvin Lanvère, chevalier au grand cœur sur la planète Tridan où sont venus s’échouer, il y a plus de 3000 ans, des colons humains bien vite retournés au Moyen Âge.

L’intrigue des Rebelles de Gandahar commence lorsqu’un objet étrange est repéré dans le ciel de Tridan. L’astronome royal est persuadé qu’un vaisseau spatial s’approche de la planète. Que veut-il ? D’où vient-il ? Est-il dangereux ? Où va-t-il se poser ? Autant de questions qui inquiètent la reine et ses conseillers. Seul moyen d’en savoir un peu plus : envoyer l’héroïque Sylvin, sa compagne, l’astronome et le scientifique de la cour intercepter le vaisseau. Mais une fois à bord, les quatre aventuriers vont avoir une drôle de surprise. Aucun humain n’a survécu pendant le voyage. Ils sont tous morts. Tous sauf un, ou plutôt une : Athna. De retour à la cour, la reine a vite fait de la prendre sous sa protection. Mais Athna a du mal à s’habituer au manque de progrès de Tridan. Et elle a quelques idées pour que la situation change…

Le petit message écologiste caché à l’intérieur...

Les Rebelles de Gandahar est un livre double. C’est à la fois une belle histoire et un roman militant. Derrière cette nouvelle aventure de Sylvin se cache un message conventionnel, mais répété avec conviction : Le progrès, c’est bien. Mais au détriment de la nature, ça craint. Grosso modo, Jean-Pierre Andrevon invite nos chères têtes blondes à réfléchir sur les conséquences de l’industrialisation à outrance notamment sur l’environnement. Marée noire, vallée dévastée par un barrage… L’auteur ne manque pas d’exemples pour affûter son propos. Si se servir d’un livre pour transmettre ce message pourra faire grincer quelques dents, il n’en reste pas moins un bon roman que les enfants devraient aimer.

Xavier Vernet

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.