Les océans stellaires
de Loïc Henry
aux éditions Scrineo ,
collection Science-Fiction
Genre : Science Fiction
Sous-genres :
  • Space Opera

Auteurs : Loïc Henry
Couverture : Benjamin Carré
Date de parution : octobre 2016 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 416
Titre en vo :


Achetez-le en numérique !

Lire tous les articles concernant Loïc Henry

Pour l’un des premiers titres de la nouvelle collection science-fiction de Scrineo, nous plongeons dans un monde où l’humanité s’est étendue dans l’univers grâce à des passages interplanétaires au fond des abysses océaniques. Un voyage entre aventures, découvertes et questionnements…

Après avoir travaillé à Hong-Kong pendant deux ans, Loïc Henry revient en France en 1997. Son premier roman de science-fiction, Loar, a été publié par Griffe d’Encre avant d’être réédité par Folio SF. Il a reçu le Prix Imaginales des lycéens en 2014. D’autres publications incluent une novella, Eros et Thanatos, ainsi qu’une dizaine de nouvelles.

Explo particulièrement douée pour trouver des portes interstellaires, Luu Ly se lance dans une nouvelle exploration sur une planète couverte d’océans. Mais ce qu’elle y trouvera pourrait s’avérer bien plus important qu’une simple prime… Pendant ce temps, Stella, psycho-éthologue de la Fédération, s’inquiète de cette nouvelle découverte et de son impact sur l’ensemble de l’humanité.

Space opera original

Les océans stellaires donne le ton dès le titre : c’est du space opera, ce genre interstellaire de la science-fiction qui met en scène un voyage en vaisseau spatial à travers plusieurs planètes de la galaxie. Dans la tradition du genre, l’une des héroïnes, Luu Ly, est une exploratrice indépendante à la recherche de portes, ces espaces qui permettent la communication entre deux planètes.

Le point le plus original de l’univers du livre, c’est que le voyage interstellaire ne se fait pas dans l’espace, mais sous l’eau. Ce sont dans les abysses océaniques, l’un des rares espaces encore inexplorés sur notre Terre aujourd’hui, que l’humanité a trouvé sa première porte interstellaire dans le monde du livre. Le thème de l’exploration, du voyage au-delà des frontières de notre monde, est ainsi bien présent, mais pas forcément au lieu attendu (l’espace profond).

Mais des thèmes classiques du genre

Si Loïc Henry a su présenter une manière originale de voyager entre les mondes, il travaille également sur certains thèmes du genre : les nouvelles découvertes et leurs conséquences sur la société humaine ; ou encore la nature humaine et la perpétuation de certains traits de nos sociétés malgré la conquête de nombreuses nouvelles planètes.

Dans un monde où trois puissances, la Fédération, la Ligue et l’Empire, se disputent le pouvoir, que va-t-il se passer lorsque Luu Ly découvre une nouvelle porte dont la destination les mettra en contact avec quelque chose d’inattendu ? L’action n’est pas en reste, comme tout roman d’aventures : une partie s’engage à la suite de cette découverte, et certains pourraient bien y laisser des plumes…

Science-fiction et philosophie

Les océans stellaires fait partie de ces space opera qui, gorgés d’immensité et d’ailleurs, offrent une réflexion philosophique sur l’humanité, la vie et l’être. À travers une histoire d’expansion de l’humanité, on revient sur notre passé et la nature humaine. Au début de chaque chapitre, une petite phrase issue d’énigmatiques « Carnets de Gurloës » pose une question, un thème qui apporte une deuxième lecture au chapitre à suivre.

Ainsi, non seulement nous profitons d’un récit riche en action et en rebondissements, mais qui soulève des questions plus profondes, plus universelles peut-être, apportant un certain relief à la lecture.

Du peu que l’on peut révéler sans vous gâcher la lecture, cette philosophie sous-jacente mène l’auteur à prendre position, suggérer une opinion sur certains sujets ; opinion qui se fait plus vive, plus claire à mesure que la fin de l’histoire approche. Si la position est intéressante, les lecteurs et lectrices qui ne partagent pas cette vision du monde pourraient refermer le livre avec une pointe de déception.

Pour l’une de leurs premières publications de science-fiction, Scrineo nous offre avec Les océans stellaires un space opera riche en exploration, en aventures, en émerveillement, en dangers mais aussi en réflexions. On referme le livre avec le souvenir d’une belle histoire, mais aussi une multitude de questions philosophiques qui s’entrechoquent dans notre esprit de lecteur ou lectrice.

Florie Vignon