Les profondeurs furieuses
( Le Centre Galactique 5 )
de Gregory Benford
aux éditions Livre de Poche ,
collection SF
Genre : SF

Auteurs : Gregory Benford
Couverture : Manchu
Traduction : Guy Abadia
Date de parution : février 2002 Inédit
Langue d'origine : Anglais UK
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 1
Titre en vo : 1

Lire tous les articles concernant Gregory Benford

5ème tome...

Suite des aventures de Killeen et de sa tribu dans le combat millénaire qui oppose l’humanité à l’intelligence artificielle des machines. Dans ce volume, Toby (le fils de Killeen) devient le personnage principal du roman dans une transition très douce.

A nouveau à bord de l’Argo, la famille LeFou se dirige droit vers le trou noir qui marque l’emplacement du centre galactique. Son autorité de plus en plus remise en cause, le Capitaine Killeen ne se fie plus qu’à son instinct. Pour lui, la solution aux problèmes humains se trouve en ce lieu mythique qu’il faut atteindre coûte que coûte. Il espère d’ailleurs beaucoup d’autres choses : retrouver son père disparu sur Nivale ou encore faire revivre sa compagne. Autant d’obsessions qui l’éloignent chaque jour un peu plus de son équipage.

Une avant-dernière étape…

Cependant, il faut encore lutter. Le centre est encore très éloigné, les mécas poursuivent l’Argo et même si les podes (espèce rencontrée sur la planète précédente) leur sont maintenant alliés, la route à faire reste longue et semée d’embûches. Le vaisseau semble être au maximum de ses capacités. La nourriture, le combustible, l’oxygène et plus grave encore la protection que leur fournissait l’Argo deviennent de plus en plus cruellement menacés. Que trouveront-ils au bout du voyage : la réponse à leurs questions ou la mort ?

…un peu longue.

Cinquième et avant-dernier opus du Centre Galactique, Les profondeurs furieuses fait le lien (enfin) entre les deux premiers volumes et les deux suivants de la série. Benford nous le promet, le sixième sera le dernier et révélera les ultimes secrets de l’univers que le lecteur fidèle et très patient mérite. Heureusement, car Les profondeurs furieuses semble tourner à vide. L’auteur continu à balader le lecteur mais sans plus rien lui apprendre. Bref, pour maintenir le suspense, il tourne en rond, minaude pour finalement se noyer dans des profondeurs pas si remuantes que prévues. Cependant, il faut le reconnaître, la série demeure d’un très bon niveau et on attend une apothéose à la mesure de ses ambitions.

Xavier Vernet

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.