Les projets de vos auteurs : Jeanne-A Debats
de Jeanne A. Debats
aux éditions
Genre : Interview

Auteurs : Jeanne A. Debats
Date de parution : février 2013 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Interview mail
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Jeanne A. Debats

Jeanne-A Debats fait le point sur son actualité en 2013.

Actusf : Quel bilan fais-tu en tant qu’auteur de 2012 ?
Jeanne-A Debats : Ca a été une putain d’année tant à titre personnel que littéraire. On a eu l’impression de regarder une version monde SF de "Regarde les hommes tomber". J’en ai encore mal aux tripes. Quand on pense que 2013 commence aussi mal... Je garde de grands plaisirs de lecture : La fille automate de Bacigalupi, La route de Haut Safran de Ffordes, Aliens mode d’emploi de Genefort... Littérairement parlant, 2012 a été une bonne année : Métaphysique du vampire a bien sorti son épingle du jeu et Destination univers, l’anthologie du festival de Bagneux que j’ai dirigée en collaboration avec Jean-Claude Dunyach, également. Il semble aussi que mon tout dernier mini soon Rana et le Dauphin soit parti pour suivre le même chemin que ses deux prédecesseurs. D’ailleurs, le premier d’entre eux, L’Enfant Satellite a été acheté à ma maison d’édition (Syros) afin d’en faire une pièce de théâtre qui sera jouée au festival off d’Avignon. Ca, ça me fait assez bizarre, je dois dire.
 
 
Actusf : Quelles sont tes sorties prévues en 2013 et sur quoi travailles-tu ?
Jeanne-A Debats : Alors en mars, il y a, bien sûr, la sortie tant attendue (par moi) de Un an dans les airs aux éditions Mnémos, ouvrage/hommage à Jules Verne réalisé en collaboration avec Raphaël Albert, Raphaël Granier de Cassagnac, Johan Heliot et Nicolas Fructus (aux illustrations). Je tiens énormément à ce projet que j’ai adoré réaliser. Jules Verne est un de mes premiers dieux littéraires et, vraiment, le travail avec mes quatre complices a été un enchantement : des défis intellectuels et stylistiques, de l’inventivité technique aussi bien que narrative, du fun, de l’esthétique. Tout y était.
J’ai appris énormément auprès de mes camarades, notamment comment penser et gérer des trames narratives à la façon du jeu vidéo, ce qui était une expérience tout à fait nouvelle pour moi. Et du coup, très enrichissante.
Ensuite, je mets la dernière main à un jeunesse pour Syros, sortie prévue en septembre dont le titre provisoire est Pixel Noir (SF : monde virtuels et euthanasie).
 
Les quinze prochains jours en revanche, je me replonge à fond dans l’oeuvre de Roland Wagner afin d’écrire pour les éditions du Somnium (Actes de Peyresq, la dernière session où Roland était parmi nous, sur le thème "Ayas, humour et esprit de la commune" ) une nouvelle dans l’univers de cet auteur et ami qui nous a quittés si tragiquement et tellement trop tôt. C’est un très gros défi, là aussi. L’écriture de Roland est si spécifique, si claire et si maîtrisée à la fois, rien que stylistiquement... quant à son univers ou son ton à la fois tendre et décalé... je n’en parlerai même pas.
Mais je le sens bien, je veux dire non pas que je vais réussir à faire "du Roland"... C’est impossible. Mais m’insérer dans son monde, y faire vivre quelque chose, je devrais y parvenir en suant beaucoup. Un de mes pires problèmes sera tout de même la non violence absolue de Roland, je ne suis pas non violente.
 
Après, nous serons en mai, je me lancerai dans les corrections de l’anthologie que je dirige pour les dix ans du festival de Sèvres sous l’égide de Jean-Luc Rivera et des éditions Mnémos. Le thème de cette anthologie sera "vampires à contre-emploi". C’est à dire que j’ai demandé à des auteurs de science fiction (dont ce n’est pas le thème habituel) d’écrire une histoire de vampire. Vampire Sf, fantastiques, classiques ou "bit litiens", comme ils voudront, ce sont les auteurs qui doivent être à contre-emploi, ou jouer un rôle de composition en quelque sorte, pas forcément leurs héros. Les auteurs sont tous d’anciens Sèvriens, comme il se doit.
Nicolas Fructus devrait réaliser la couverture.
 
En juin, je retourne à Imajighane mon adulte atalante prévu depuis un an et j’espère vaincre la panne qui m’a fait arrêter ce roman, cet été. En août septembre, j’écrirais Métaphysique du Vampire 2 (initialement prévu pour mai 2012, mais repoussé du fait d’une réorganistion au sein des éditions Ad Astra).
Et au trimestre suivant, il y aura un nouveau mini soon, peut-être pour 2014.
Voilà.
André Ruellan dit qu’on ne devient vieux que lorsqu’on n’a plus de projets, ça va, je suis encore très jeune.
 
 
Actusf : Quelles sont tes prochaines dédicaces ?
Jeann-A Debats : Je serai en dédicace le 9 février à Ivry-sur-seine et à Tours le 30 mars ce trimestre ; sans doute au salon du livre pour la sortie d’"Un an dans les airs", sinon au troisième trimestre ce sera Etonnants Voyageurs en mai, les Futuriales le 8 juin et enfin le salon du livre de Noirmoutier les 15 et 16 juin.

Jérôme Vincent