Les royaumes du nord 2
( Les Royaumes du Nord 2 )
de Clément Oubrerie et Stéphane Melchior-Durand
aux éditions Gallimard Jeunesse ,
collection Fétiche
Genre : Aventure
Sous-genres :
  • Fantasy

Scénariste : Stéphane Melchior-Durand
Dessinateur : Clément Oubrerie
Date de parution : juin 2015 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 80
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Clément Oubrerie ou Stéphane Melchior-Durand

L’aventure continue pour Lyra et son daemon, à l’autre bout du monde, vers le nord.

Après des études en histoire de l’art, Stéphane Melchior-Durand oriente rapidement sa carrière vers l’écriture de scénario pour différents médias : télévision, cinéma et bande-dessinée. On le retrouve, à la BD, sur le scénario de Gatsby le magnifique, ou dernièrement Taïpi, un paradis cannibale, adaptation du roman de Melville. 
 
Aux dessins de cette série, on retrouve le talentueux Clément Oubrerie. Dessinateur et illustrateur pour des oeuvres jeunesses, on le retrouve aussi sur plusieurs séries BD comme Aya de Yopougon, ou encore Pablo

Une mission difficile. 
 
Lyra s’est échappée de son collège pour sauver son ami Roger, mais aussi pour partir à la recherche de son père, Lord Asriel, détenu prisonnier bien loin d’elle. C’est aux portes du royaume du Grand Nord, aidé de plusieurs gitans, qu’elle va devoir puiser dans un courage nouveau, et dans des amitiés sincères ou intéressées pour s’en sortir et avancer dans sa quête toujours plus difficile. 
 
Heureusement, elle pourra compter sur les sorcières, sur son culot et l’ours Iorek Byrnison, pour avancer toujours plus loin. 
 
Une bien belle adaptation. 
 
Si Philip Pullman a offert un chef-d’oeuvre à la littérature fantastique avec sa trilogie A la croisée des mondes, on peut dire que le travail de Stéphane Melchior et de Clément Oubrerie sur l’adaptation de cette oeuvre littérature en BD est tout aussi impressionnant. Il faudra certes encore bien des albums pour réussir à mettre en image cette aventure grandiose, mais le ton est déjà bien donné !
 
Stéphane Melchior arrive à adapter sur des albums relativement courts (80 pages quand même, ce qui permet un bon moment de lecture) une intrigue très complexe, avec une multitude de situations et d’inventions fantastiques, ce qui n’est pas chose aisée. Néanmoins, on arrive à suivre l’évolution de l’intrigue et la complexité du scénario, quand bien même nous n’aurions pas lu l’oeuvre originale. On se laisse agréablement porter par l’enchaînement des événements, et on suit notre jeune protagoniste dans son aventure haute en couleurs. 
 
Le tout est admirablement illustré par Clément Oubrerie. Son trait si particulier et reconnaissable, jouant sur des formes, des visages et des corps légèrement déformés, tendant vers une touche "enfantine", sert admirablement l’album. On se laisse porter par les paysages dont les couleurs douces bercent le lecteur. Et on comprend rapidement que le style inimitable de Clément Oubrerie, d’une grande douceur, est un atout incroyable pour cette adaptation en BD de cette trilogie. La complexité de l’intrigue est contrecarrée par ce dessin qui happe le lecteur dans ce royaume froid, dangereux, avec des créatures et des personnages convaincants. 
 
Ce second album est, comme le premier, une belle adaptation, et convaincra le lecteur que ce projet d’adaptation de l’oeuvre de Philip Pullman est à la fois nécessaire, et bien parti. 

Bastien Roche

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.