Ma famille normale contre les yétis
( Ma famille contre les zombies 2 )
de Vincent Villeminot
aux éditions Nathan ,
collection Grand Format
Genre : Fantastique
Sous-genres :
  • Humour

Auteurs : Vincent Villeminot
Illustrations : Yann Autret
Date de parution : septembre 2015 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 256
Age minimum : 10 ans
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Vincent Villeminot

La chronique écrite d’Adrien, 12 ans.

L’auteur

Après le succès de "Ma famille normale contre les zombies", Vincent Villeminot récidive avec l’arrivée des yétis. Cette fois, le livre se passe dans les Alpes, sur les bords du Lac Léman, où réside l’auteur depuis plusieurs années. 
 
Vincent Villeminot est l’auteur de plus d’une trentaine de romans enfants et jeunesse, qui font souvent appel à l’humour et au fantastique ou à la fantasy. Il a publié "Le livre des mondes perdus" (2010), la série "La confrérie des âmes" (2009-2010), la trilogie "Instinct" (2011-2012).
 
Il s’est fait également remarquer récemment par son incursion dans la SF dystopique avec sa contribution dans la série U4 ("Stéphane").
 

L’histoire
 
Après avoir laissé sa petite soeur Louve contaminer toute la région du Lac Léman, Madoloup et sa famille "normale" décident de s’enfuir sur les hauteurs des montagnes. Seul problème : cette fois, ils ne tombent plus sur des zombies rouges, mais des yétis bleus, déterminés à les massacrer.
 
Vont-ils réussir à s’échapper encore une fois ou vont-ils périr dans leur chalet sous les coups des yétis ?
 
Mon avis
 
Ce livre est dans le même esprit que le premier (sur les zombies) : la famille est assiégée lutte contre une horde de créatures immondes, le récit est toujours entrecoupé de pages illustrées, il y a toujours autant d’humour dans le texte et dans les dessins. La différence principale entre les deux livres porte sur le lieu (les Alpes au lieu de la Bretagne) et les créatures (les yétis au lieu des zombies).
 
Avec les zombies, les images étaient toujours rouges et noires, avec les yétis, les images sont noires et bleues.
 
Dans l’ensemble, je trouve le principe et les textes amusants, mais le récit n’est pas toujours aussi drôle. Il y a quelques passages hilarants, mais la plupart du temps, on sourit plus qu’on ne rit. 
 
Chaque personnage garde sa personnalité, moitié "normale", moitié barge. L’histoire est loufoque, mais c’est un peu n’importe quoi, ça part dans tous les sens.
 
Maintenant, je pourrais recommander les 2 livres à un ami, histoire de passer un moment agréable.
 
 
 

Adrien Nottola


chroniqueur(se) ado.