Magic 7 - Tomes 3 et 4
de Rosa La Barbera et Giuseppe Quattrocchi
aux éditions Dupuis
Genre : Aventure

Scénariste : Kid Toussaint
Dessinateur : Rosa La Barbera
Date de parution : avril 2017 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 56
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Rosa La Barbera ou Giuseppe Quattrocchi

Une série jeunesse menée de main de maître

Kid Toussaint, alias Thierry Toussaint, est un scénariste belge de bandes dessinées. On lui doit Snooze paru chez Clair de Lune et Puzzle chez Horizon. Il a aussi traduit plusieurs comics, dont Freakangels, Nightschool et Maximum Ride (Le Lombard). Il est accompagné aux dessins de Magic 7 par Rosa La Barbera (qui a travaillé pour Disney et sur les séries Winx et Pop Pixie chez Rainbow, et sur Geronimo Stilton) et Guiseppe Quattrocchi (Codex Sinaiticus chez Glénat, L’Aigle et la Salamandre chez Soleil).

A la recherche du septième mage

Sept adolescents dotés de pouvoirs apprennent à les maîtriser pour combattre une terrible menace. Ils descendent des plus grands mages de l’histoire et sont enfin réunis, mais le fardeau laissé par leurs aïeux n’est-il pas trop lourd à porter pour des enfants ?

Léo découvre chez son père un ouvrage qui lui révèle la vérité sur leurs ancêtres, et comprend que malgré leurs pouvoirs, ces derniers n’étaient que des hommes qui commettent des erreurs… qu’il convient de ne pas reproduire, et le jeune garçon est bien déterminé à y parvenir !

Des révélations

La série Magic 7 gagne en profondeur à chaque album : après des débuts assez légers qui nous montrent les différentes capacités des protagonistes, et la quête qui consiste à réunir les sept jeunes mages, on passe aux choses sérieuses et au cœur du récit, avec l’identification de l’ennemi qui menace l’humanité, et le double jeu mené par certains des parents… on quitte l’innocence de l’enfance pour le dur monde des adultes, avec ses mensonges et sa duplicité. L’histoire gagne en noirceur, surtout dans le tome quatre qui explicite les origines des mages, et montre en même temps le jeu trouble du père de Léo.

Kid Toussaint maîtrise parfaitement le rythme de son récit, dont l’intrigue monte crescendo d’un album à l’autre. Il sait ménager le suspense, et n’oublie pas de bien développer les différents personnages, qui sont tous attachants à leur manière, sans être caricaturaux. Les dessins sont toujours aussi réussis, avec des personnages expressifs et des décors simples mais efficaces. Ils accompagnent parfaitement le récit qui gagne ainsi en fluidité. Notons que le tome quatre est pris en charge par pas moins de huit dessinateurs différents, sans que cela nuise à la cohérence de l’ensemble.
 
Cette série est en tout cas une belle réussite qui se bonifie à chaque tome, et on a hâte d’en découvrir la suite !
 

Tony Sanchez