Magnetic Island
de Fabrice Colin
aux éditions Albin Michel ,
collection Albin Michel Jeunesse
Genre : Thriller
Sous-genres :
  • Récit intimiste

Auteurs : Fabrice Colin
Date de parution : mai 2017 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 304
Age minimum : 13 ans
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Fabrice Colin

La chronique d’Adrien, 12 ans.

L’auteur
 
Né en 1972, Fabrice Colin est un auteur français, spécialiste des littératures de l’imaginaire. Il a commencé par écrire des scénarios de jeux de rôle, puis il s’est lancé dans les nouvelles et les romans. Il a écrit de nombreux livres, dont un grand nombre sont destinés à la jeunesse.

Il a écrit par exemple des séries comme « La saga Mendelson », « Les étranges sœurs Wilcox » ou « Winterheim ». Des romans jeunesse comme « Les enfants de la lune », « Projet oXatan », « La malédiction d’Old Haven »).

Il a reçu le prix Bob Morane 2000 pour « Confessions d’un automate mangeur d’opium » (adultes) et le grand prix de l’Imaginaire 2004 pour « Dreamamericana » (adultes).


L’histoire

Après la disparition de sa sœur Divine, Cyan, seize ans, craint qu’elle subisse le même sort qu’Holly, une autre de ses sœurs, disparue il y a quatre ans. Il va mener sa propre enquête, mais il est à chaque fois retenu par ses problèmes de famille et son penchant pour l’alcool. Holly est devenue un sujet tabou dans la famille. De plus, son grand-père est un junkie (drogué) qui couche avec des jeunes filles. Son père, réalisateur célèbre, est violent. Sa mère, divorcée, est « remplacée » par Sam, une mystérieuse mannequin qui vit avec son père.

Son enquête le conduit sur l’île où Holly a été vue pour la dernière fois, à l’âge de douze ans…

 
Mon avis
 
Grandiose ! Ce livre est touffu et original. Les personnages sont complexes et leurs relations le sont encore plus. Au fil de la lecture, on découvre les traits cachés de certains d’entre eux (comme Cyan ou sa belle-mère). L’enquête passe parfois au second plan, par rapport aux rapports entre les protagonistes. La famille de Cyan est tout à fait décoiffante, assez originale et l’auteur prend un certain plaisir à nous faire entrer dans leur univers traversé de certains vices.

L’enquête est tout à fait prenante, mais je préfère tout ce qui se passe entre les personnages. Les dialogues sont réussis. J’aime bien le lien qui est fait entre l’œuvre de son père et les événements qui ont touché sa famille. Tout est bien pensé et bien imbriqué.

Ce livre s’adresse davantage un public ado ou jeune adulte.

Mais j’insiste, c’est grandiose !
 

Adrien Nottola


chroniqueur(se) ado.