Même pas peur !
( Jane des Dragons 1 )
de Boris Guilloteau et Dieter
aux éditions Delcourt ,
collection Delcourt Jeunesse
Genre : Fantasy

Scénariste : Dieter
Dessinateur : Boris Guilloteau
Couleurs : Delph
Date de parution : février 2005 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 32
Titre en vo : 1

Lire tous les articles concernant Boris Guilloteau ou Dieter

Même pas mal !

Dieter, de son vrai nom Didier Teste, débute dans le métier de scénariste en 1984. Il collabore à partir de 1987 avec les éditions Milan qui publient son premier album La Déesse aux Yeux de Jade et surtout avec Bayard Presse. Il écrira nombre de scénarios pour le groupe notamment pour Je Bouquine, Astrapi et Okapi. Sa première série, Julien Boisvert, dont les dessins sont de Michel Plessix paraît chez Delcourt. Voilà sa carrière lancée. Il exerce sa plume dans tous les genres passant avec aisance de la science-fiction, Amenophis IV (Delcourt) avec Le Roux et Manchu, au fantastique, Typhaon (Casterman) avec Sorel ou au polar, La Vie en rose (Glénat) avec Nicaise. Pour la première fois, il se lance dans la bande dessinée jeunesse avec la série Jane des Dragons.
Boris Guilloteau est passé par les Beaux-arts de Cherbourg avant d’intégrer ceux d’Angoulême et termine sa formation à l’école d’animation des Gobelins. Il travaille donc en toute logique dans l’animation. Rattrapé par ses souvenirs de lecteur de BD, il publie sa première bande dessinée, Le Petit Bûcheron(Soleil) en 2003 sur un scénario de Tarek.

« Bientôt, on m’appellera Jane… Jane des Dragons ! »

Jane habite une petite ville au Moyen-Âge. Contrairement aux jeunes filles de son âge qui rêvent de mariage, la gamine préfère de loin affronter un dragon. Pour s’entraîner au maniement de l’épée, elle pourchasse inlassablement son copain Kentin, qui ne lui tient pas rigueur des bleus et des bosses qu’elle lui inflige. Un homme arrive un jour aux portes de la ville entièrement cramé, un dragon erre dans les parages. Il n’en faut pas plus à notre héroïne en herbe, l’occasion est trop belle. La voilà partie dans la forêt où elle rencontre un ermite qui aimerait bien retrouver un peu de tranquillité et mettre fin aux fanfaronnades de Jane. Il lui propose alors de remplacer son épée de bois par une belle lame. Le seul hic, cette dernière se trouve plantée dans un rocher et s’appelle « La Prudente ». Il en faudra plus pour décourager Jane des Dragons.

Un premier tome loufoque qui tourne en dérision les récits de chevalerie

Pour son premier album en jeunesse, Dieter a choisi de narrer les aventures d’une jeune fille survoltée et courageuse. Baignée par les récits de chevalerie, la petite Jane, aussi têtue et déterminée que sa grande-sœur Jeanne D’Arc, s’imagine déjà en preux chevalier. Pourtant c’est à une parodie des quêtes chevaleresques que le lecteur assiste. Sur sa route, notre héroïne rencontrera des dragons qui se transforment en papillons dès qu’ils sont en colère ou qu’ils rient, des limaces géantes qui tombent amoureux de tous les gens qui passent, un ermite qui doit être bien laid pour devoir cacher son visage sous un masque… Bref, que des monstres rigolos à souhait que Guilloteau se fait une joie de rendre encore plus drôles. Son coup de crayon très dynamique et expressif ravira les jeunes lecteurs. Tout au long de l’album, le rythme est soutenu et l’on passe de petites aventures en petites aventures sans temps mort et sans perdre la moindre minute, entraînés que nous sommes par l’énergie de Jane. Si le lecteur adulte passera son chemin, l’intrigue étant un poil décousue et les gags trop enfantins, les enfants seront sans aucun doute conquis par le charme et l’humour de la jeune héroïne.

Charlotte Volper

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.