Mob Psycho 100 - Tomes 4 à 5
de One
aux éditions Kurokawa
Genre : Manga

Auteurs : One
Traduction : Frédéric Malet
Date de parution : février 2018 Inédit
Langue d'origine : Japonais
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 192
Titre en vo : Mob Psycho 100
Parution en vo : 2012

Lire tous les articles concernant One

Mob va tenter de libérer son frère des griffes de l’organisation qui le retient

One est un mangaka que l’on connaît bien en France pour la série One Punch Man, dessinée en collaboration avec Yusuke Murata. Sur Mob Psycho 100, il officie à la fois au scénario et au dessin.

Lutte des pouvoirs

Mob est un collégien qui possède des pouvoirs psychiques : il peut plier et soulever n’importe quel objet avec son esprit, mais refuse autant que possible d’utiliser ses incroyables capacités. Sa rencontre avec un prétendu médium va cependant changer la donne, et attirer sur lui et son entourage l’attention d’une organisation plutôt mal intentionnée, qui cherche à contrôler les détenteurs de pouvoirs.

Son frère Ritsu est enlevé par eux et il va tenter de le libérer.

Un shônen classique ?

Si au début de la série les pouvoirs du héros servaient davantage de prétexte pour montrer les affres de l’adolescence et la difficulté à vivre en société, le récit change peu à peu d’approche à mesure qu’il nous présente d’autres détenteurs de capacités psychiques. Et comme dans tout bon manga qui se respecte, le héros se retrouve à affronter des ennemis de plus en plus puissants, qu’il finira bien par vaincre tôt ou tard. Un retour aux fondamentaux du shônen en somme…

On avait noté le même souci dans One Punch Man : une série volontiers parodique et qui s’amuse à détourner les codes du genre, mais qui n’arrive jamais complètement à s’en détacher, passé quelques volumes. La lecture reste agréable, le récit et les personnages tiennent la route et l’humour est toujours présent, mais l’originalité du début cède bien vite la place à une intrigue plus convenue. A noter toutefois un rebondissement de taille à la fin du tome 5, qui arrive à point nommé pour relancer la machine…

Les dessins progressent, avec des proportions globalement mieux respectées, même si cela reste encore très perfectible. Heureusement, One est très à l’aise pour la mise en scène, qui confère à cette série un dynamisme certain. Les amateurs de shônen sortant un peu des sentiers battus peuvent sans souci jeter leur dévolu sur ce manga, si ce n’est pas déjà fait !
 

Tony Sanchez