Mon prof le tueur Reborn !, tome 31
de Akira Amano
aux éditions Glénat ,
collection Manga
Genre : Manga
Sous-genres :
  • Shonen manga

Auteurs : Akira Amano
Traduction : Anne-Sophie Thévenon
Date de parution : juillet 2012 Réédition
Langue d'origine : Japonais
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 200
Titre en vo : Katei kyoshi hitman Reborn !
Parution en vo : 2004

Lire tous les articles concernant Akira Amano

Une série qui n’arrive plus à se renouveler...

Akira Amano est née en 1973 au Japon. Elle a commencé sa carrière de mangaka en 1998. C’est en 2004 qu’elle parvient à publier Mon prof le tueur Reborn !, dans le magazine Shōnen Jump. Devenu un best-seller, son manga sera adapté en 2006 en série animée, avant de connaître une adaptation en jeu vidéo en 2007.

De nouveaux ennemis

La cérémonie de succession des Vongola approche, alors que le jeune Tsuna ne souhaite absolument pas succéder à la tête de l’organisation. En attendant l’heure fatidique, les gardiens du futur parrain assurent sa protection. L’un d’entre eux est gravement blessé par un individu non-identifié, et Tsuna décide de se rendre à la cérémonie pour démasquer le coupable...

Une surenchère de pouvoirs

Alors qu’on pouvait s’attendre à une reprise de la vie normale pour nos héros, avec un retour aux sources de cette série à l’ambiance si particulière, on découvre de nouveaux personnages à peine développés, qui s’avèrent être les nouveaux ennemis à abattre... ennemis monstrueusement puissants comme il se doit, qui battent nos amis sans les tuer, pour mieux les massacrer plus tard. L’intervention d’un étrange vieillard laisse tout de même entrevoir une issue favorable.

Les nouveaux venus de cet arc ne sont donc qu’un prétexte pour une surenchère d’action, et le récit risque fort de s’orienter vers une période d’entraînement intensif et l’acquisition de nouveaux pouvoirs afin de vaincre ce nouvel ennemi, en attendant le suivant. Un chapitre au final basique et aux rebondissements prévisibles, pour une série qui s’essouffle sérieusement...
 

Tony Sanchez