Morsure nocturne
( Emergency 1 )
de Cassie Alexander
aux éditions J’ai lu ,
collection Darklight
Genre : Fantastique
Sous-genres :
  • Urban Fantasy

Auteurs : Cassie Alexander
Traduction : Tiphaine Scheuer
Date de parution : août 2013 Inédit
Langue d'origine : Anglais US
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 379
Titre en vo : Nightshifted
Cycle en vo : Edie Spence
Parution en vo : mai 2012

Lire tous les articles concernant Cassie Alexander

Des créatures surnaturelles à l’hôpital.

Cassie Alexander est une infirmière amatrice de fantasy urbaine. Elle débute sa carrière d’auteur en 2012 avec la parution aux États-Unis de Morsure nocturne. Il s’agit du premier tome de la série d’aventures teintées de surnaturel de l’infirmière Edie Spence, Emergency.
 
Bienvenue au Y4 !
 
Pour sauver son frère de la drogue, Edie, une jeune infirmière, accepte de prendre les gardes de nuit au service Y4 de l’hôpital du Comté. La particularité de ce travail ? Elle soigne des créatures surnaturelles (vampires, garous, zombies...)
Edie s’accomode progressivement de cette étrangeté jusqu’au jour où l’un de ses patients lui demande, dans son dernier souffle, de sauver une dénommée Anna.
 
Un univers sombre et violent.
 
Dès les premières pages, le ton est donné. Le lecteur est plongé dans le quotidien d’une infirmière de nuit qui doit faire face à des maladies loin d’être bénignes. (En même temps, quand on est un vampire, on ne vient pas à l’hôpital pour un simple bobo...) Ajoutez à cela la noirceur d’un univers passablement dur et violent, vous obtenez une atmosphère glauque à souhait !
L’ensemble du récit dégage une impression d’oppression d’autant plus appuyée par l’action qui se déroule sur seulement quelques jours. Heureusement, divers événements alimentent l’action.
 
L’un des points positifs de ce récit est l’œil critique avec lequel l’auteur dépeint l’hôpital. Cassie Alexander sait user d’auto-dérision sur sa profession à travers les remarques et pensées d’Edie. Cela apporte une certaine légèreté au tout. Trop peu souvent, malheureusement.
 
Des créatures surnaturelles à la pelle.
 
Le titre, Morsure nocturne pourrait laisser penser qu’il s’agit uniquement d’un livre sur les vampires. Dans les faits, ce roman met en scène une pléiade de créatures surnaturelles en tout genre : vampires, zombies, métamorphes, garous ou encore mystérieuses ombres. Si l’idée d’étendre le concept des garous à tous les animaux (oui vous pourriez croiser un lapin garou par exemple) est plutôt réjouissante, les hiérarchies vampiriques sont elles un peu plus difficiles à comprendre en premier lieu.
Globalement, bien que ce premier tome assure sa fonction introductive pour ce nouvel univers, les rencontres successives de ces créatures diverses donnent une impression d’univers fourre-tout. Dommage car il y a de bonnes idées à retenir.
 
Reste le personnage d’Edie qui est plutôt agréable à suivre. Loin des clichés de la midinette en émoi devant un vampire ou de la solitaire qui part à la chasse aux créatures, le personnage principal est finalement assez normal. Edie amène ainsi une certaine réalité à toute cette atmosphère.
 
En résumé, Morsure nocturne est un roman à l’univers sombre. S’il s’agit d’un tome introductif plutôt complet, la série se destine malgré tout à un certain lectorat (qui appréciera une atmosphère quelque peu glauque).

Jacquemine Coquio

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.