Ne jouez pas avec la mort
( Pierre Tombal 22 )
de Marc Hardy et Raoul Cauvin
aux éditions Dupuis
Genre : Fantastique
Sous-genres :
  • Humour

Scénariste : Raoul Cauvin
Dessinateur : Marc Hardy
Date de parution : mars 2005 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 46
Titre en vo : 1

Lire tous les articles concernant Marc Hardy ou Raoul Cauvin

Mort de rire !!! Enfin un peu moins que d’habitude.

En commençant la bande dessinée, Raoul Cauvin et Marc Hardy ne se doutaient sans doute pas que leur plus grand succès serait une série se passant dans un cimetière ! Voilà désormais 20 ans qu’ils exhument et enterrent selon leurs humeurs les aventures de Pierre Tombal, fossoyeur de son métier, et celles des pensionnaires morts de son cimetière. Avec, en personnage principal pour ce 22ème album, La Mort elle-même, plus présente que jamais.

Sida, piqûre de rappel

Cet album de Pierre Tombal a essentiellement deux axes principaux. Le premier tourne autour du sida et des regrets éternels de ceux qui ont choisi d’oublier le préservatif ! Avec en prime une leçon de choses d’Hardy et Cauvin et des explications sur son utilisation. Les auteurs donnent même l’impression de mettre en scène certains gags pour glisser des informations essentielles aux jeunes lecteurs. Un militantisme qui prend malheureusement un peu le pas sur l’humour (souvent assez convenu en parlant de préservatif et de Sida) même si l’intention est louable !

La Mort en guest star !

Le deuxième axe est une utilisation massive dans ce 22ème tome du personnage de La Mort. On lui découvre des états d’âmes, des problèmes de santé et même une passion pour la manucure des pieds ! Rien de neuf sous le soleil de Pierre Tombal en somme. Elle a déjà souvent hanté les pages du fossoyeur, même si cela n’a jamais été sans doute autant le cas.

Bof...

Ce 22ème tome de Pierre Tombal n’est pas aussi enthousiasmant que les premiers volumes de la série. D’abord parce que vous l’aurez compris, lorsqu’ils abordent le thème du Sida, les auteurs se placent plus en pères de famille qu’en humoristes. Ils cherchent surtout à donner des informations plutôt qu’à faire rire. Ensuite, parce que les gags sur la Mort sont plutôt convenus. Le personnage est bien connu des lecteurs et les deux auteurs sont, semble-t-il, un peu en panne d’imagination. Dommage, car au final on s’ennuie un peu avec ce volume de Pierre Tombal. Une petite déception qui nous fait espérer un nouveau souffle dans les prochains tomes !

Jérôme Vincent

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.