Nouméa - Tchamba
( Carmen McCallum 11 )
de Emem et Fred Duval
aux éditions Delcourt ,
collection Série B
Genre : Anticipation

Scénariste : Fred Duval
Dessinateur : Emem
Date de parution : avril 2011 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 48
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Emem ou Fred Duval

Nouvelle Calédonie, paradis en danger

Depuis dix volumes, Fred Duval assure avec brio le scénario de Carmen McCallum, mélangeant action spectaculaire et avertissement sur l’avenir de notre monde en une histoire passionnante. Uchronies, western (500 fusils, Gibier de Potence) ou science-fiction (Travis), il s’attaque à tous les genres.

Gess, dessinateur des neuf premiers tomes de la série, a laissé depuis le volume 10 la place à Emem, qui a entamé sa carrière en bandes dessinées en 2002 avec Idoles.

Eaux troubles

À peine sortie de ses aventures en Corse, Carmen McCallum est en Nouvelle-Calédonie, à la poursuite de Brennan. Une chasse qui dissimule des pièges et des propositions que l’on ne peut pas refuser... qui vont amener Carmen à en apprendre plus sur la Nouvelle-Calédonie, les comportements des industriels envers l’écologie et les risques que fait courir à l’île entière l’avidité de certains exploiteurs.

Entre ballade virtuelle, discussion avec une intelligence artificielle, visite de l’île et réelle plongée sous-marine, Carmen va faire le tour d’un paradis en danger de mort, peut-être déjà agonisant, épuisé sous les épaves échouées et les blessures de mines. Mais aussi un monde qui porte haut son histoire, ses rites et ses idéaux.

Une série à message

Commencées surtout avec de l’action pure, les séries de science-fiction de Duval (Travis et Carmen McCallum) ont pris rapidement un pli écologique, nous entraînant dans un futur où la technologie frise l’inimaginable, mais est incapable de garantir la pérennité de la planète et de la vie qu’elle abrite. Ce onzième tome fait partie d’un cycle sur l’eau, son importance pour l’humanité comme pour la vie en général. Une sorte de cri d’alarme sur le manque d’attention à ce qui constitue l’un des éléments essentiels de notre existence.

Mêlant habilement action époustouflante, hypertechnologie futuriste et message écologique, les auteurs arrivent à animer une série intéressante, attirante autant par son graphisme réaliste et détaillé que pour la réflexion qu’elle distille en filigrane au fil de ses pages. Tout en restant une série d’aventure-action où l’héroïne se sort avec brio de situations aussi délicates qu’improbables.

Rendez-vous dans le douzième tome pour la fin du cycle de l’eau.

 

Jean Rébillat

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.