Sam et le(s) garçon(s)
de L. Philips
aux éditions Castelmore ,
collection Littérature Française
Genre : Littérature générale
Sous-genres :
  • Sexualité

Auteurs : L. Philips
Date de parution : juin 2017 Inédit
Langue d'origine : Anglais UK
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 313
Age minimum : 11 ans
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant L. Philips

La chronique écrite de Margot, 15 ans.

L’auteure
 
L.Philips est une jeune auteure américaine. Après avoir été professeure de musique, elle est devenue bibliothécaire. Sam et le(s) garçon(s) est son premier roman.
 
L’histoire
 
Sam désespère de retrouver un jour un petit ami. Ce jeune lycéen en terminale n’a rencontré personne depuis 2 ans, depuis son premier amour Landon qui est désormais son meilleur ami.
 
Si bien qu’il demande à sa meilleure amie Meg de créer un sort pour qu’il rencontre le garçon idéal, qui correspondrait aux dix critères de sa liste. Seulement, ce n’est pas UN garçon qui apparaît dans sa vie... mais trois !
 
 Mon avis
 
J’ai bien aimé ce roman. C’est le premier pour ados que je lis de cette nouvelle année littéraire, et ça commence sur les chapeaux de roues ! J’ai vraiment adoré le fait que l’homosexualité ne soit pas le sujet principal. C’est juste normal. Un garçon qui veut une histoire d’amour avec un autre. C’est génial que ce soit abordé comme une histoire d’amour entre hétérosexuels.
 
Les personnages se prêtent au jeu de cette généralisation, ce sont vraiment des ados normaux, bien construits même s’ils ne sont pas très complexes. Je ne m’y suis pas particulièrement attachée, j’ai lu le livre trop rapidement pour ça, mais j’ai apprécié vivre à leurs côtés leurs histoires d’amour et d’amitié qui font rêver. C’est une belle romance empreinte d’un peu de mystère – est-ce réellement simplement dû au hasard... ?
 
L’écriture est entraînante et fluide, mais je trouve qu’il manque quelque chose qui la rende un peu plus vivante, comme de l’humour. Malgré les événements de l’histoire, c’est parfois assez plat. Les dialogues ne sont pas extraordinaires non plus, il n’y a pas beaucoup d’échanges avec réparties, mais l’essentiel est là. Les plus beaux dialogues sont ceux du personnage principal avec lui-même, sur la question importante de l’âge auquel faire l’amour, et des conséquences si c’est trop tôt. C’est pourquoi je ne sais pas s’il conviendrait aussi à la jeunesse. Il n’y a aucune scène de sexe, mais il en est quand même question. A vous de juger !
 
 
C’est donc un roman intéressant et agréable à lire, mais pas très profond ni marquant. Parfait pour se détendre !

Marc Alotton


chroniqueur(se) ado.