Sang pour sang
( Walking Dead 25 )
de Charlie Adlard et Robert Kirkman
aux éditions Delcourt ,
collection Contrebande
Genre : Fantastique
Sous-genres :
  • Zombies

Scénariste : Robert Kirkman
Dessinateur : Charlie Adlard
Date de parution : mars 2016 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 168
Age minimum : 13 ans
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Charlie Adlard ou Robert Kirkman

La chronique écrite d’Adrien, 11 ans.

Les auteurs
 
Robert Kirkman est un scénariste américain qui a d’abord écrit la série comics « Battle Pope », puis « Brit », avant de signer les séries cultes « Invincible » et « The Walking Dead ». Cette dernière série de BD a connu un succès mondial, avant d’être reprise en série télé et de connaître un nouveau succès dans le monde entier.
 
Charlie Adlard a commencé sa carrière dans la bande dessinée britannique dans les années 90. Il avait travaillé sur des séries de superhéros comme « Le judge Dredd », « Rogue Trooper », puis sur des séries comme « X-Files » ou « White death ». Dans ce numéro, pour aller plus vite compte-tenu du succès de la série, il est aidé par Stefano Gaudiano aux dessins et à l’encrage, et par Cliff Rathburn pour les niveaux de gris et les trames.
 
Il a commencé à travailler sur la série « Walking Dead » en 2004, d’abord avec Tony Moore, puis ensuite en solo. Il travaille en parallèle sur d’autres séries commme « Corps de pierre » ou « Codeflesh ». 
 
« Sang pour sang » est le vingt-cinquième tome de la série « Walking Dead »., 
 
L’histoire
 
« Les chuchoteurs » ont massacré douze membres du clan de Rick et ont disposé leurs têtes sur des pieux. Tout le monde se prépare à la guerre.
 
Certaines personnes veulent même mener une opération très risquée pour venger leurs amis, mais quand Rick annonce qu’il n’est pas d’accord, son clan s’agite et se rebelle. 
 
 Mon avis
 
Un album qu’on attendait depuis un certain temps…
 
On s’attend à ce que le clan de Rick passe à l’action et se lance dans une guerre sanglante, mais Rick ne veut pas prendre de risque inutile, il veut une préparation parfaite. Le scénario insiste davantage sur les conflits entre les membres du clan, qui vont jusqu’à se battre avec Rick pour lancer une action punitive. Il y a donc de l’action, mais on préférerait qu’elle soit dirigée contre les méchants.
 
A l’inverse du dernier tome, le récit est moins centré sur Carl, le fils de Rick. 
 
Les dessins sont toujours aussi réalistes et sombres, avec le contraste entre les fonds noirs, les fonds blancs et les nombreux niveaux de gris.
 

Adrien Nottola


chroniqueur(se) ado.