Sangre La Survivante
( Sangre 1 )
de Adrien Floch et Christophe Arleston
aux éditions Soleil
Genre : Fantasy

Scénariste : Christophe Arleston
Dessinateur : Adrien Floch
Date de parution : octobre 2016 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 56
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Adrien Floch ou Christophe Arleston

Une fresque sombre et tragique

On ne présente plus Christophe Arleston : celui qui a été journaliste, rédacteur publicitaire et auteur dramatique s’est tourné vers la bande dessinée à la fin des années 80, et il connaît le succès grâce à la série Lanfeust de Troy avec Didier Tarquin. Maniant volontiers l’humour (qu’on retrouve à l’oeuvre dans l’une de ses dernières séries, Ekhö), il change pour un registre plus sombre dans Sangre, où il retrouve le dessinateur des Naufragés d’Ythaq, Adrien Floch.

Plusieurs mondes...

La petite Sangre voit sa famille massacrée et sa mère enlevée par la compagnie des Sombres Ecumeurs. Seule survivante, elle grandit dans une institution où elle apprend à maîtriser un pouvoir lui permettant de figer le temps quelques secondes. Elle finit par en être exclue et doit poursuivre son éducation à l’école de la rue.

Elle parvient à survivre et finit par découvrir l’un des complices du massacre : il pourra peut-être lui permettre de retrouver les Ecumeurs, et d’assouvir ainsi sa quête de vengeance !

Pour une vengeance à assouvir !

Le ton est donné dès le début de l’album : la violence sera au cœur de l’histoire, et hormis les toutes premières pages qui décrivent une enfance heureuse, la vie de Sangre est assez vite bouleversée... et ce n’est que le début des épreuves pour la petite fille qui trouvera la force de surmonter le choc dans son désir de vengeance. Ce premier volet s’attache à son parcours et aux événements qui ont suivi le traumatisme de la perte de sa famille, et montre que le choix de se venger a eu le temps de mûrir ; le récit est de ce point de vue très astucieux, puisqu’il nous montre que d’autres rencontres et une présence aimante auraient pu amener la jeune femme sur une autre route. Mais elle fait son choix en toute connaissance de cause, faisant preuve d’une force de caractère hors du commun.

La série est prévue pour faire huit volumes, celui d’exposition et enfin sept volets pour autant de pirates. Chacun se déroulera sur une planète différente, et on suivra avec intérêt le destin de cette héroïne rongée par la vengeance. On est curieux de voir où tout ceci la mènera ! L’univers décrit n’est pas manichéen, avec toute une galerie de personnages simplement humains, avec leurs qualités et leurs défauts. Les dessins accompagnent parfaitement le texte, en se montrant parfois aussi durs que l’héroïne : le sang coule, et la couverture donne parfaitement le ton à ce niveau. Les décors et les personnages sont réussis, et le tout rythme à merveille le récit.

Sangre est un personnage intéressant au lourd passé, qui décide de vouer sa vie à la vengeance... on a ici les prémisses d’une belle héroïne tragique, dans un récit diablement efficace servi par de superbes dessins. Une série à suivre !
 

Tony Sanchez