Satanie
de Kerascoët et Fabien Vehlmann
aux éditions Soleil ,
collection Métamorphose
Genre : Fantastique

Scénariste : Fabien Vehlmann
Dessinateur : Kerascoët
Date de parution : octobre 2016 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 128
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Kerascoët ou Fabien Vehlmann

Voyage au centre de la Terre

Fabien Vehlmann est né en 1972. En 1998, il commence la série Green Manor, avec Denis Bodart. Celle-ci et la série pour enfants Seuls (dessinée par Bruno Gazzotti et qui remporte le Prix Jeunesse du festival d’Angoulême 2007) contribuent à le faire connaître et à le conduire à scénariser Spirou et Fantasio. Il est aussi l’un des fondateurs de la revue de bande dessinée numérique Professeur Cyclope.

Kerascoët est un couple de dessinateurs composé de Marie Pommepuy et Sébastien Cosset. Sébastien est né en 1975, et Marie en 1978. C’est en partageant leur vie et le même atelier qu’ils se mettent à dessiner ensemble ; en dehors de la bande dessinée, ils travaillent aussi pour la presse, la publicité, la mode, et le dessin animé (l’adaptation de Petit Vampire, la série de Joann Sfar).

Un périple dangereux

Constantin est un jeune chercheur darwiniste aux méthodes décriées. Il a disparu lors d’une mission spéléologique qui visait à prouver concrètement l’existence de l’Enfer. Sa sœur Charlie, persuadée qu’il est encore en vie, va prendre tous les risques pour le retrouver, et entraîner avec elle les spéléologues qui l’accompagnaient...

Le petit groupe va découvrir un autre monde, plein de merveilles mais aussi de redoutables dangers !

Une plongée dans la folie

Le lecteur amateur de Jules Verne devrait apprécier ce récit concocté par Fabien Vehlmann, qui nous entraîne dans un voyage extraordinaire, à la découverte d’un monde à la fois merveilleux et plein de dangers. L’héroïne et ceux qui la suivent vont connaître de rudes épreuves, dont seuls les plus solides sortiront vivants. Car ce voyage au centre de la terre est aussi une plongée dans les méandres de l’esprit humain, et on verra la plupart des personnages craquer et sombrer dans la folie, face à un environnement qu’ils ne maîtrisent pas. Chacun des protagonistes doit faire face à ses démons, et force est de constater que peu d’entre eux y parviennent...

Les interactions avec chacun d’eux représentent finalement autant d’étapes dans le cheminement de l’héroïne, qui sortira grandie de ce périple, nécessaire pour se libérer d’un passé compliqué qu’on laissera aux lecteurs le soin de découvrir. Les dessins sont au diapason et contribuent à l’ambiance, avec une palette de couleurs qui fluctue au gré du récit : fonds noirs, fonds blancs, prédominantes rouges accompagnent et rendent palpables les émotions des personnages, tout en donnant corps à un environnement souvent hostile. Satanie est un récit d’aventure à l’univers riche et aux personnages fouillés, servi par des dessins et une colorisation au top. Que demander de plus ?
 

Tony Sanchez