Sept personnages
( Luminae 9 )
de Florent Calvez et Fred Duval
aux éditions Delcourt
Genre : Historique

Scénariste : Fred Duval
Dessinateur : Florent Calvez
Date de parution : septembre 2011 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage :
Titre en vo :
Cycle en vo : Luminae

Lire tous les articles concernant Florent Calvez ou Fred Duval

Une excellente bande dessinée entre Histoire et théâtre basée sur l’enquête de sept personnages de Molière sur la mort de leur créateur...

Né en janvier 1965 à Rouen, Fred Duval a une bibliographie BD à rallonge depuis la sortie de son premier album, 500 fusils en 1995. Depuis il enchaîne les séries comme Carmen Mc Callum, Travis, Hauteville House, Gibier de Potence ou Jour J, cycle d’albums autour de l’Uchronie dont il s’occupe avec Fred Blanchard et Jean-Pierre Pécau. Après avoir adapté Tartuffe en trois tomes chez Delcourt, il revient à Molière le temps d’un album dans la série Sept qui rassemble des one-shots autour de ce chiffre (Sept prisonniers, Sept voleurs, Sept guerrières, Sept Missionnaires etc).
 
Côté dessin, on retrouve Florent Calvez, déjà croisé sur deux albums de Jour J.

Molière est mort...
 
A la mort de Molière, plusieurs de ses personnages restent perplexes. Est-il vraiment décédé d’une maladie foudroyante ou l’a-t-on aidé quelque peu ? C’est le début de leur enquête. Mais il faut qu’Alceste, Agnès, Argan, Dom Juan, Harpagon, Scapin et Tartuffe fassent vite. De mystérieux inconnus cherchent à les éliminer...

Un joli travail et des souvenirs.
 
Bâti sur une idée plutôt originale, Sept Personnages nous replonge avec bonheur dans l’univers des pièces de Molière. Que ces souvenirs soient lointains ou non, il y a un vrai plaisir à retrouver les figures de son théâtre le temps d’une intrigue décalée et originale, d’autant que celle-ci est plutôt bien menée et relevée avec de petites touches fantastiques (comme le retour de Dom Juan des enfers). L’ajout d’éléments historiques comme l’affaire des poisons (une série de scandales sous le règne de Louis XI) ne gâche rien, au contraire. Et si l’on a pu par le passé critiquer le dessin de Florent Calvez, il sert ici très bien le scénario dans un style classique et efficace.

L’avis sur Sept Personnages est donc plutôt positif. Voilà une belle manière d’offrir un dernier rôle au souvenir de Molière.

Jérôme Vincent

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.