Sidekick
( Sidekick 1 )
de Tom Mandrake et J. Michael Straczynski
aux éditions Delcourt ,
collection Contrebande
Genre : Comics
Sous-genres :
  • Super-héros

Scénariste : J. Michael Straczynski
Dessinateur : Tom Mandrake
Traduction : Nick Meylaender
Date de parution : 0000 Inédit
Langue d'origine : Anglais US
Type d'ouvrage : Album
Nombre de pages : 160
Titre en vo : Sidekick
Cycle en vo : Sidekick
Parution en vo : mai 2014

Lire tous les articles concernant Tom Mandrake ou J. Michael Straczynski

Un auteur face à son sujet

Les lecteurs de comics connaissent le nom de J. Michael Straczynski, ancien scénariste de la série télévisée Babylon 5, pour sa série Rising stars qui, malgré son inachèvement, démontrait sa maîtrise des codes du genre, et pour sa reprise de la série Spiderman. Très controversé, notamment à cause de ses conflits avec l’ancien rédacteur en chef de Marvel Joe Quesada et de la saga One more day qui vit l’annulation d’une partie du passé du héros (dont son mariage avec Mary-Jane Watson), Straczynski évolue depuis entre mini-séries personnelles pour son label Joe’s comics (comme Sidekick) et des travaux plus rémunérateurs pour DC et Marvel. Sidekick se propose, chers lecteurs, de « relire » le rapport entre un héros et son acolyte, sur le modèle de la relation entre Batman et Robin. Soyons clairs : ça déménage.

Après la mort du héros

Flyboy, alias Barry Chase, assiste médusé à la mort de son partenaire, l’homme qui l’a sauvé du naufrage, Red Cowl. A deux, ils étaient les héros de Sol city, protégeant les citoyens du crime et des super-vilains. Seulement, Red Cowl se fait descendre lors d’un triomphe organisé par la municipalité. Et Flyboy se jure de trouver le coupable…
 
Sauf que ça ne marche pas. Et le héros déprime, traîne dans les rues, couche avec des prostituées et fait de moins en moins peur… pour se relancer, il cherche à devenir le justicier d’une autre ville, sans succès. Tout le monde accable Flyboy, incapable de se hisser au niveau de son mentor. Et ne serait-il pas dangereux ? Flyboy erre… et si tout cela était un complot de Red Cowl ?

Derrière le mythe, le sordide

Notre auteur livre ici une fidèle relecture de la relation entre Batman (même si le héros est un croisement entre Batman et le superbe kryptonien nommé Superman) et Robin. Et ça prend : même si la ficelle de la relecture « démythifiante » est un peu usée au bout de presque trente ans (Alan Moore est passé par là, Frank Miller aussi), l’habileté du scénariste pousse à se plonger dans cette histoire de looser patenté.
 
Autre avantage : le dessin de Tom Mandrake, dynamique dans ses cadrages et assez sombre (on pense volontiers au grand Neal Adams). Mandrake est un dessinateur méconnu qui mériterait un hommage, tant sa palette est étendue : il n’a pas son pareil pour transcrire le dépit de Flyboy. Au final, nous avons ici un album réussi qui ne donne envie que d’une chose : découvrir le tome 2 (qui a intérêt à être à la hauteur).
 

Sylvain Bonnet

D'accord, pas d'accord ? Parlez de ce livre sur le forum.

Vous voulez donner votre avis sur ce sujet ? Vous voulez mettre un lien vers votre propre chronique ? Cliquez ici.