Sitrinjêta
de Christian Leourier
aux éditions Critic ,
collection Science-fiction
Genre : Science Fiction
Sous-genres :
  • Space Opera

Auteurs : Christian Leourier
Couverture : François Baranger
Date de parution : mai 2016 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 300
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Christian Leourier

Dans un futur où la galaxie fourmille d’espèces intelligentes et de grandes civilisations, un capitaine terrien nommé Hénar Log Korson décide de partir pour une destination mystérieuse : Sitrinjêta. Quelles sont ses intentions réelles ? Que savent les commerçants avec lesquels il négocie et les membres d’équipage qu’il recrute ? S’ensuit une épopée dans l’esprit d’aventure et de voyages du space opera populaire…

Christian Léourier est né en 1948 et marque la littérature de l’imaginaire depuis plusieurs décennies. D’abord publié chez Robert Laffont dans la collection Ailleurs & Demain, il se fait connaître dès 1986 avec son œuvre majeure : Le cycle de Lanmeur, chez l’éditeur J’ai lu. C’est dans le genre space opera qu’il revient aujourd’hui avec Sitrinjêta chez Critic.

Quel est le but réel du capitaine Hénar Log Korson, lorsqu’il contacte le terrifiant Skaatlin, un marchand connu pour ses terribles méthodes de négociations, afin de lui acheter un vaisseau spatial ? Quel est cet artefact étrange qu’aucun des membres d’équipage enrôlés n’est autorisé à approcher ? Est-ce vraiment un hasard si le marchand lui impose une passagère supplémentaire ? Entre les incidents techniques, les guerres et les rencontres fortuites, Hénar et sa troupe hétéroclite embarquent dans un voyage stellaire dont la destination pourrait en surprendre plus d’un…

Les ingrédients du genre

Avec Sitrinjêta, on retrouve le space opera dans sa tradition épique et populaire. Des espèces alien mollusquoïdes aux mercenaires trop curieux, des gouvernements corrompus aux artefacts mystérieux, tous les ingrédients sont là pour une aventure pleine d’action, de rebondissements et de mystères.

Christian Léourier nous présente un monde où l’humain n’est qu’une espèce intelligente parmi tant d’autres, et pas la plus glorieuse. Dans les bas-fonds d’une planète commerciale où guette le danger à chaque coin de rue, nous sommes immergés dans une ambiance cosmopolite et un peu décadente, telle qu’on l’imaginerait dans les livres ou les films les plus populaires du genre.

Le personnage principal lui-même n’a rien du héros extraordinaire. Ayant troqué sa mémoire contre de nouveaux souvenirs à l’orée de l’âge adulte, le capitaine Hénar Log Korson nous apparaît avide de découvertes et de richesse, un chasseur de trésor galactique, en quelque sorte. Il possède un je ne sais quoi familier pour le lecteur adepte du genre, tout en imposant une personnalité unique au fil des pages alors qu’il gagne en profondeur et en relief.

Le scénario lui aussi s’insère dans la tradition des aventures spatiales populaires : un vaisseau doté d’un équipage éclectique, des rencontres inattendues, des situations épineuses, des négociations délicates et des scènes de combat épiques… Tout est réuni pour passer un bon moment grâce à une écriture fluide et un enchaînement d’aventures qui donne envie de connaître la suite. Si l’aspect philosophique n’est pas en reste, Sitrinjêta est avant tout un divertissement dans la lignée d’une science-fiction populaire et vive.

Un univers fouillé et prometteur

Dès le premier chapitre, quelques paragraphes d’explications mettent dans l’ambiance. C’est tout un univers dont l’auteur nous donne un aperçu avec Sitrinjêta. Nous apercevons des civilisations, des cultures aux relations complexes, des espèces intelligentes originales, des organisations légales et commerciales, des alliances entre planètes et entre espèces…

L’univers paraît si fouillé qu’il est parfois difficile de s’y retrouver. Beaucoup de noms inconnus se suivent dans les premières pages du roman, et il faut parfois un peu de temps avant de tout saisir à mesure que le contexte se dévoile. Une fois ce riche univers intégré, la lecture devient plus fluide et le lecteur prend plaisir à découvrir ces cultures différentes et ces rencontres atypiques. Ce monde est prometteur et pourrait fournir le contexte pour d’autres aventures spatiales.

Les informations sur les personnages, leur passé, les motivations de Hénar et sa quête de Sitrinjêta sont présentés au fur et à mesure de l’histoire de manière habile. Nous découvrons le passé des uns et des autres, les mystères se dévoilent peu à peu pour notre plus grand plaisir jusqu’à un bouquet final qui ne laisse pas indifférent.

Les personnages se développent au fil du récit et montrent une certaine profondeur, même si le style un peu froid peut nuire à l’attachement du lecteur, notamment les personnages secondaires qui, malgré un traitement soigné, restent assez superficiels sur un format si court. C’est tout de même avec plaisir que nous découvrons leurs secrets et suivons ce voyage initiatique de Hénar Log Korson qui, en cherchant la fortune, pourrait bien trouver tout autre chose…


Sitrinjêta offre une aventure spatiale épique avec un vaisseau et son équipage qui ne seront pas en manque d’action, de mystères et de rebondissements. Même si l’univers fouillé paraît parfois un peu trop survolé dans ce roman si court, Sitrinjêta est un space opera très fluide et agréable à lire si vous êtes amateurs du genre. 

Florie Vignon