Skully Fourbery, tome 1
( Skully Fourbery 1 )
de Derek Landy
aux éditions Gallimard Jeunesse ,
collection Folio Junior
Genre : Fantastique

Auteurs : Derek Landy
Couverture : Tom Percival
Traduction : Jean Esch
Date de parution : février 2010 Réédition
Langue d'origine : Anglais UK
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 378
Age minimum : 11 ans
Titre en vo : Skulduggery Pleasant
Cycle en vo : Skulduggery Pleasant
Parution en vo : 2007
Première parution : 2008

Lire tous les articles concernant Derek Landy

Un bon roman jeunesse

Derek Landy est né en 1973 en Irlande, où il vit toujours. Skully Fourbery, récompensé par un prix décerné par de jeunes lecteurs, est son premier roman. Il est aussi le scénariste de deux films d’horreur, dont l’un met en scène des zombies. Il est aussi ceinture noire de karate kenpo, ce qui confère un certain réalisme à ses scènes d’action.

L’entrée dans un monde de magie

Suite à la mort de son oncle, Stéphanie Edgley, douze ans, hérite du manoir de celui-ci. Lors de la lecture du testament, un étrange individu, vêtu d’un long manteau et dissimulant son visage derrière une écharpe et un grand chapeau, fait irruption dans la pièce. Il lui apprend que son oncle a été assassiné et qu’elle pourrait être la prochaine victime…

Une petite série sympathique

De premier abord, on ne se trouve pas devant une série d’une grande originalité : un monde de magie qui cohabite avec le nôtre, des magiciens qui se combattent depuis la nuit des temps… mais là où on peut s’attendre à un énième ersatz de Harry Potter, l’auteur sort de sa manche un héros pour le moins… inhabituel ! Ce n’est pas tous les jours que l’on a à faire à un squelette qui parle, détective à ses heures et qui lance des boules de feu- entre autres choses.

L’écriture est fluide, les scènes d’action trépidantes et spectaculaires. Le héros fait aussi preuve de beaucoup d’humour, et les dialogues qui agrémentent le tout sonnent juste. Ajoutez-y une héroïne avec du caractère, et vous formerez un duo qui devrait plaire aux jeunes lecteurs !

Une belle surprise que ce roman qui, s’il n’est pas très original, tire son épingle du jeu grâce à une histoire bien rythmée et un héros surprenant. Une série à suivre !

Tony Sanchez