Spice & Wolf I
( Spice & Wolf 1 )
de Isuna Hasekura
aux éditions Ofelbe
Genre : Fantasy
Sous-genres :
  • Aventure
  • Japon
  • Littérature jeunesse
  • Moyen Âge
  • Religion

Auteurs : Isuna Hasekura
Couverture : Jyuu Ayakura
Traduction : Aurélie David
Date de parution : mars 2015 Inédit
Langue d'origine : Japonais
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 480
Age minimum : 12 ans
Titre en vo : Ookami no koushinryou vol 1
Cycle en vo : Ookami no koushinryou
Parution en vo : janvier 2006

Lire tous les articles concernant Isuna Hasekura

Spice & Wolf met en scène les aventures de Lawrence Kraft, marchand itinérant, et son étrange compagne de route, Holo la Louve Sage de Yoitsu. Dans un univers médiéval fantastique où il est question de commerce et de religion, on y retrouve le charme particulier de la culture japonaise, ses esprits de la nature et ses dieux à forme humaine.

Isuna Hasekura est né en 1982. Étudiant en plysique, il a commencé l’écriture en participant à des concours avec de l’argent à la clé. Il a gagné la médaille d’argent du douzième prix Dengeki Shôsetsu avec Spice & Wolf. Publié en 2006 au Japon, la saga est maintenant traduite et publiée en France par les éditions Ofelbe sous forme de roman illustré, comme dans sa version originale, par Jyuu Ayakura. Spice & Wolf I regroupe deux volumes de l’histoire originale, et la série a depuis été adaptée en manga.
 
Dans un monde médiéval fantastique, Lawrence Kraft est un marchant itinérant et Holo une déesse de la moisson, une louve prenant l’apparence d’une attirante jeune fille. Ces deux êtres si différents vont se rencontrer lors d’une fête de la moisson, alors que les paysans du village délaissent Holo pour vénérer le Dieu unique de l’Église au pouvoir. Ces deux compagnons font faire route commune vers les régions du nord et braver ensemble les péripéties de la vie itinérante.
 
Médiéval fantastique avec une touche nipponne
 
C’est un mélange peu commun que nous retrouvons dans ce roman japonais écrit par Isuna Hasekura et illustré à la mode manga par Jyuu Ayakura. Ce monde de fantasy paraîtra bien familier aux lecteurs Européens : des villages de paysans moissonnant le blé, soumis aux lourdes taxes du Seigneur local et à l’hégémonie d’une Église au Dieu unique. 
 
Lawrence Kraft, marchand itinérant, voyage de lieu en lieu pour revendre sa cargaison et acquérir de nouvelles ressources. Les régions qu’il traverse sont peuplées de paysans, marchands, chevaliers et autres hommes d’Église, tels qu’on s’attend à en trouver dans un univers médiéval fantastique occidental.
 
Pourtant, on y retrouve aussi des éléments typiques de la fantasy japonaise, dont le personnage le plus emblématique est Holo, la Louve Sage de Yoitsu, une déesse des moissons qui prend l’apparence d’une jeune fille à la queue et aux oreilles de louve. Elle vit dans le blé et se trouve rejetée par les villageois qu’elle protège, alors qu’une Église au Dieu unique prend le contrôle de la région. 
 
Ces personnages à apparence humaine qui gardent des traits de leur vraie nature (ici, les oreilles et la queue) sont très présents dans l’imaginaire japonais, et le combat qui se dessine en filigrane dans l’univers d’Isuna Hasekura, entre les anciennes divinités animistes et le Dieu unique de l’Église au pouvoir rappelle une certaine dualité entre culture occidentale et tradition japonaise.
 
Une romance légère à la japonaise
 
Les deux personnages principaux de Spice & Wolf I sont Lawrence Kraft, le jeune marchant itinérant, et Holo, la déesse louve qui prend l’apparence d’une jeune fille d’une quinzaine d’années. Bien qu’ils se mettent régulièrement dans des situations difficiles, c’est bien la relation entre les deux personnages qui est au centre de l’histoire, entre la timidité du jeune homme et l’espièglerie de la Louve Sage face à laquelle il ne sait comment se comporter.
 
Nous retrouvons bien là un cas typique de la romance à la japonaise. Les deux personnages développent une certaine affection l’un pour l’autre, mais tout en retenue, ce qui en fait une lecture parfaite pour un jeune public.
On y retrouve aussi la timidité qui engendre un problème de communication entre homme et femme, souvent présent à la fois dans la fiction et dans la vie au Japon. 
 
Par ailleurs, les relations homme femme sont très traditionnelles dans Spice & Wolf I, chacun à sa place dans la société, ce qui pourra parfois paraître exagéré pour un lecteur européen, mais qui apporte une atmosphère différente pour ceux qui connaissent peu la littérature japonaise.
 
Au final, à la manière de n’importe quelle romance, l’évolution de la relation entre Lawrence et Holo devient le fil rouge de l’histoire, parfois avec l’apparition d’une tierce personne venant compliquer l’équation. Si le schéma n’est pas toujours très original, il est efficace, laissant le lecteur curieux de découvrir comment la relation entre Holo et Lawrence va évoluer.
 
Le monde des marchands itinérants
 
Même si Isuna Hasekura nous livre une histoire plutôt légère et adaptée à un jeune public, son univers n’en est pas moins travaillé en profondeur. Il livre des détails d’une étonnante précision sur l’univers des marchands et du commerce dans son monde. On y retrouve un système politique bien pensé et une économie réfléchie dans ses moindres détails, de l’origine des différentes monnaies à la manière dont les marchands se réunissent en coopératives.
 
Le livre se compose de deux histoires distinctes, deux aventures qui mettront Lawrence et Holo dans un certain embarras pour diverses raisons, du risque d’être condamné pour hérésie par l’Église à cause de sa queue et ses oreilles aux stratagèmes de marchands mal intentionnés qui risquent de condamner Lawrence à des dettes insurmontables.
 
Dans chacun des cas, le scénario est bien trouvé, et la manière dont Lawrence et Holo vont tenter de s’en sortir est ingénieuse. On retrouve là le plaisir de résoudre un puzzle a priori inextricable, grâce au raisonnement logique de Lawrence et à l’intelligence espiègle de Holo. Chacune des histoires est ainsi agréable à lire en elle-même, sans compter ce que ces aventures apportent à la relation entre les deux personnages principaux.
 
 
Spice & Wolf I est une romance légère entre un marchand itinérant et une déesse des moissons qui prend forme humaine. Les péripéties que rencontrent les deux voyageurs sont prenantes et donnent envie de découvrir par quel ingénieux stratagème ils seront en mesure de se tirer de situations épineuses. Mais c’est bien la relation entre Lawrence et Holo qui tiendra le lecteur en haleine, à mesure qu’ils apprennent à se connaître et à s’apprivoiser (ou pas) sur la route vers le nord.
 

Florie Vignon