Stéphane
( U4 1 )
de Vincent Villeminot
aux éditions Nathan ,
collection Grand Format
Genre : SF
Sous-genres :
  • Post apocalyptique

Auteurs : Vincent Villeminot
Date de parution : août 2015 Inédit
Langue d'origine : Français
Type d'ouvrage : Roman
Nombre de pages : 300
Age minimum : 12 ans
Titre en vo :

Lire tous les articles concernant Vincent Villeminot

La chronique écrite d’Adrien, 12 ans

L’auteur
 
De Vincent Villeminot, j’ai lu plusieurs livres récents comme "Ma famille normale contre les zombies", « Ma famille normale contre les yétis » ou « Le copain de la fille du tueur ». Mais, en fait, il en a écrit plus d’une trentaine…

Il a publié, par exemple, aussi "Le livre des mondes perdus" (2010), la série "La confrérie des âmes" (2009-2010), la trilogie "Instinct" (2011-2012).
 
Plus récemment, il s’est fait davantage connaître pour sa contribution dans la série U4, quatre livres du même univers post-apocalyptique écrits par quatre auteurs différents. Les héros de ces livres se croisent d’un livre à l’autre. Vincent Villeminot a pris en charge le récit de "Stéphane".
 
 
L’histoire
 
Le virus Utrecht 4ème type a décimé la quasi-totalité de la population mondiale : il ne reste que les jeunes de 15 à 18 ans et quelques adultes protégés (le Président français, une partie de l’armée et des médecins). Dans la ville de Lyon, Stéphane, la fille d’un de ces médecins, attend impatiemment le retour de son père, mais elle se rend peu à peu à l’évidence : il ne viendra pas.

Elle se rend alors dans un camp de survivants et entend parler d’un jeu, le WOT, et d’un de ses concepteurs qui appelle les joueurs à se rassembler à Noël à Paris, car il semble avoir une solution pour sortir tout le monde de cette situation catastrophique… 
 
Stéphane va-t-elle réussir à s’y rendre alors que l’armée est à ses trousses ?


Mon avis

 
Cette série à quatre mains est vraiment originale. Quatre auteurs qui suivent chacun un personnage différent, qui va rencontrer les autres, c’est une excellente idée.

L’atmosphère est pesante, car l’absence des adultes est pleine de dangers. Stéphane (drôle de nom pour une fille) doit craindre les pillards ou les bandes armées. Il n’est pas facile de manger et de dormir en toute sécurité. Elle rencontre plusieurs personnages intéressants, mais certains d’entre eux ne vont pas survivre. Il ne fait pas bon être un personnage secondaire dans le roman.

Il y a beaucoup de suspense, parce que Stéphane change facilement d’avis. On ne sait pas si elle va rester ou non avec certains de ses compagnons. Une grande partie du roman est consacrée à l’expédition mouvementée pour Paris, j’aurais préféré plus de rencontres avec d’autres personnages et plus d’actions. La meilleure partie du livre, c’est quand Stéphane rencontre Jules et Koridwen, deux autres héros de la série (elle rencontre Yannis, le quatrième, assez rapidement au début).

Je n’ai pas encore lu les autres tomes, mais celui-ci me semble être une bonne entrée dans ce cycle intéressant.

 
 

Adrien Nottola


chroniqueur(se) ado.